Français modifier

Étymologie modifier

(Siècle à préciser) Du latin baptisma (« lavement rituel »).

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
baptême baptêmes
\ba.tɛm\
 
Le baptême du Christ par saint Jean-Baptiste, statue de Jean-Marie Bonnassieux. (1)
 
Le baptême d’un bébé. (2)

baptême \ba.tɛm\ masculin

  1. (Bible) Immersion rituelle par laquelle on est initié à la vie spirituelle.
    • C'est de la postérité de David que Dieu, selon sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Jésus. Avant sa venue, Jean avait prêché le baptême de repentance à tout le peuple d'Israël. — (Bible Segond, Actes 13, 23-24.)
  2. (Christianisme) Sacrement par lequel on est fait chrétien et qui consiste à verser de l’eau sur la tête en prononçant les paroles sacramentelles.
    • Il y a un genre de zwinglianisme sec et superficiel qui réduit la cène du Seigneur à n’être qu'un souvenir vide, et le baptême une pantomime à laquelle on se soumet par obéissance seulement. — (Le Chrétien évangélique, volume 11, 1860, page 311)
    • Mrs. Mac Nap accoucha d’un gros garçon bien constitué, […]. Mrs. Paulina Barnett fut marraine du bébé, qu’on nomma Michel- Espérance. La cérémonie du baptême s’accomplit avec une certaine solennité, et ce jour-là fut jour de fête à la factorerie, en l’honneur du petit être qui venait de naître au-delà du soixante-dixième degré de latitude septentrionale. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […]; - le chrétien, déjà régénéré par le baptême […] attend le retour glorieux du Christ qui brisera la fatalité satanique et appellera ses compa­gnons de lutte dans la Jérusalem céleste. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, page 16)
    • Avec les païens, le baptême suffit. Leurs péchés antérieurs leur sont immédiatement remis. C’est même pour cela que les premiers catéchumènes essayaient de retarder leur baptême le plus longtemps possible : saint Augustin, par exemple.
      – Saint Augustin a fait cela, dit l’abbé Vergez. J’ignorais ce détail. Il risquait gros.
      — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, réédition Cercle du Bibliophile, page 159)
    • À Rouen, les autorités firent savoir que ceux qui n’accepteraient pas le baptême seraient considérés comme hors-la-loi. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Et nous avons tout un cérémonial qu’il ne faut pas s’aviser d’ignorer ou de négliger dans les occasions où notre vie le réclame. Essayez d’être un compère de baptême et de ne pas porter la canne à rubans ! — (Jean Giono, Un roi sans divertissement, 1947)
  3. (Par analogie) (Islam) Rite d’entrée dans l’islam pour les musulmans.
    • Les tolba sont tenus d’honorer toute invitation émanant d’un membre de la communauté. Ils assistent généralement aux mariages, aux fêtes organisées à l'occasion des circoncisions, des baptêmes et des enterrements. — (Ali Amahan, Mutations sociales dans le Haut Atlas : les Ghoujdama, Paris : Éditions de la MSH & Rabat : Éditions La Porte, 1998, page 76)
    • C’est à cette dernière qu’était revenu l’honneur de présider la cérémonie du baptême. On me déposa sur ses genoux. Pour commencer, elle prononça un bismillah, une manière de rendre grâce à Dieu. — (Neyla Ayssi, Les barbelés ne sont pas toujours le long des murs, Éditions du Panthéon, 2019, chapitre 1)
  4. (Par extension) Cérémonie consistant à inaugurer quelque chose ayant une certaine envergure.
    • Le baptême d’une cloche. Le baptême d’un navire.
  5. (Belgique) Bizutage.
    • Le baptême des nouveaux inscrits fait partie des traditions étudiantes.

Dérivés modifier

Apparentés étymologiques modifier

Traductions modifier

Interjection modifier

baptême \ba.tɛm\

  1. (Québec) (Vulgaire) (Blasphématoire) Sacre québécois atténué, manifestant la colère, le mécontentement ou la surprise.
    • – Je t’ai demandé si t’avais de l’alcool à friction, baptême! — (Yves Beauchemin, La serveuse du café Cherrier, Éditions Michel Brûlé, 2011, page 426)
    • Voyons donc, baptême, où est-ce qu’elle est passée, encore?

Synonymes modifier

→ voir Annexe:Sacres québécois

Dérivés modifier

→ voir Annexe:Sacres québécois

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

Références modifier