Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté à l’allemand Barbitursäure (« acide barbiturique »). Composé du radical « barbitur » et de l’adjectif urique. Plusieurs histoires circulent sur la création du mot. La plus probable est que le découvreur de la substance, Adolf von Baeyer et ses collaborateurs, sont allés célébrer leur découverte dans une taverne où la garnison de la ville se réunissait également pour fêter la Sainte-Barbara (sainte Barbe ou Barbara, sainte patronne des artilleurs et artificiers). L’histoire raconte qu’un officier a proposé de baptiser la nouvelle substance en créant un mot-valise composé de « Barbara » et de « urée » source.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
barbiturique barbituriques
\baʁ.bi.ty.ʁik\

barbiturique \baʁ.bi.ty.ʁik\ masculin

  1. Médicament agissant comme dépresseur du système nerveux central, et dont le spectre d’activité s’étend du sédatif à l’anesthésie. Certains sont aussi utilisés comme anti-convulsifs.
    • On lui a prescrit des barbituriques.
    • L’utilisation des barbituriques fut très répandue dans la première moitié du XXe siècle.
    • Elle est remplie de sodium de thiopental, un barbiturique. — (James Patterson, Et tombent les filles, 1995)

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
barbiturique barbituriques
\baʁ.bi.ty.ʁik\

barbiturique \baʁ.bi.ty.ʁik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux barbituriques.
    • En plus des expériences cliniques avec narcose mixte et barbiturique, nous avons voulu étudier électroencéphalographiquement l’action du R sur le sommeil barbiturique. — (Acta anaesthesiologica Belgica, vol. 7 à 10, page 175, Société belge d’anesthésie et de réanimation, Bruxelles, 1956)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier