barradine

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
barradine barradines
\ba.ʁa.din\
 
Schéma de barradines à flanc de montagne & détail de la maçonnerie d’une barradine

barradine \ba.ʁa.din\ féminin

  1. (Génie rural) Sorte de fossé pratiqué en écharpe sur le flanc des montagnes et destinés à recueillir les eaux pluviales pour les écouler avec une faible pente.
    • BARRADINE. On donne dans les constructions rurales le nom de barradine à des fossés pratiqués en écharpe sur le flanc des montagnes pour recueillir les eaux pluviales et leur donner un écoulement à l’aide d’une faible pente. — (La Grande Encyclopédie, inventaire raisonné des sciences, des lettres, et des arts, volume 5, page 469, Lamirault et Cie, 1886)
    • On doit enfin à la station l'habitude solidement acquise de nos jours de construire des étables, le reboisement des sommets incultes et les barradines anti-érosives qui marquent actuellement les collines de la région de Kisosi. — (Histoire rurale, Université du Burundi, 1984, page 66)
    • Dans beaucoup de circonstances, on pourrait appliquer la méthode proposée, il y a plus d'un demi-siècle, sous des noms différents (barradines, irrigations en montagne) : sur les flancs des collines incultes ou couvertes de cultures, de pâturages ou d'arbustes, on ouvre de simples rigoles suivant les courbes de niveau ; […]. — (Annales de l'Institut national de la recherche agronomique, 1921, t.15, page 169)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   barradine figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bief.

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  • Encyclopédie pratique de l’agriculteur, publiée par Firmin-Didot et Cie sous la direction de L. Moll & Eug. Gayot, t.3, p.310, 1877