FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Mot dérivé de barrière avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
barriérage barriérages
\ba.ʁje.ʁaʒ\

barriérage \ba.ʁje.ʁaʒ\ masculin

  1. (Usage critiqué) Action de poser des barrières.
    • Tout le monde connaît le fameux barrage de police — construit, qui, avec des voitures de police, qui, avec des cars de CRS ou qui, avec des barrières. Mais comment en est-on arrivé là ? Que se passe-t-il avant que les barrières ne soient mises en place ? C’est à cette épineuse question, « existentielle » ou métaphysique — la question que se pose tout braqueur qui aperçoit, au loin, un barrage de police —, c’est à cette question, donc, que le mot barriérage a l’ambition de répondre : ce qui s’est passé avant qu’il n’y ait des barrières, c’est un barriérage. Eh oui ! on a posé des barrières !. — (Olivier Talon et Gilles Vervisch, Le Dico des mots qui n’existent pas (et qu’on utilise quand même), entrée « barriérage », 2013)
  2. (Usage critiqué), (Construction) Résultat de cette apposition.
    • La mairie a donc annoncé l’installation d’une signalétique de prévention et d’un double barriérage le long du fleuve entre lesquels circuleront des agents de sécurité ainsi que le renforcement des surveillances d’une brigade policière fluviale, notamment grâce à des jet-skis. — (Bordeaux : après les dernières noyades, une fête du vin sous haute sécurité, L'Express.fr, 25 juin 2012)

TraductionsModifier