FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom Commun 1) (Date à préciser) Du bas latin basilicum lui-même venant du grec ancien βασιλικός, basilikós.
(Nom Commun 2) (Date à préciser) Du latin basiliscus (« basilic, serpent venimeux »). (1100-50) basilisc.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
basilic basilics
\ba.zi.lik\
 
Un pot de basilic. (1)

basilic \ba.zi.lik\ masculin

  1. (Aromate) Plante annuelle de la famille des Lamiacées (labiacées, labiées) cultivée comme plante aromatique et condimentaire, et qui est la base du pesto, condiment emblématique de la cuisine italienne.
    • Un pied de basilic.
    • Le savetier florentin, tout en poussant l’alène, écoutait avec un bon sourire. C’était un petit homme chauve, qui représentait un des types familiers à la peinture flamande. Sur la table, parmi les formes de bois, les clous, les morceaux de cuir et les boules de poix, un pied de basilic étalait sa tête verte et ronde. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 123)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
basilic basilics
\ba.zi.lik\
 
Représentation d’un basilic (1) par Ulisse Aldrovandi (1642).
 
Un basilic. (2)
 
Un basilic. (3)
 
Armoiries avec basilic (sens héraldique)

basilic \ba.zi.lik\ masculin

  1. (Mythologie) Créature imaginaire, mythologique, venimeuse qui serait capable de tuer par un simple regard, prenant selon les sources la forme d'un lézard, d'un serpent ou d'un hybride de coq et de reptile.
    • Les soldats de la croix, qui devaient fuir le regard de la femme comme l’œil du basilic, vivent publiquement dans le péché. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Herpétologie) Lézard d’Amérique du Sud qui a la capacité de marcher sur l’eau.
    • …il vaudrait mieux s’inspirer des basilics, ces petits lézards d’Amérique tropicale qui courent sur l’eau à la vitesse de dix kilomètres par heure. L’observation de la mécanique de leurs pas montre qu’ils se décomposent en trois phases.Le lézard frappe la patte à plat sur l’eau, un peu comme lorsqu’un plongeur fait un « plat ». En réaction, l’eau exerce une force sur la patte et la ralentit. La patte s’enfonce néanmoins très rapidement dans l’eau, si rapidement que l’eau ne la recouvre pas instantanément. Un trou d’air de plusieurs centimètres de profondeur se forme donc brièvement dans l’eau, au-dessus de la patte. Le basilic retire sa patte très rapidement, avant que le trou d’air ne se remplisse d’eau. Cette dernière condition impose que le rythme des foulées soit très rapide. De fait, la patte du lézard doit quitter l’eau en moins de 50 millisecondes. — (Étienne Klein, « Marcher sur l’eau », Journal La Croix, 28 janvier 2016, page 18)
  3. (Ichtyologie) Poisson de la famille des Blenniidae.
  4. Anciennement, très gros canon, portant 160 livres de balle, et nommé d’après le serpent, comme les couleuvrines.
    • En réalité, bien que le château des Carpathes fût mieux conservé qu’il n’en avait l’air, une contagieuse épouvante, doublée de superstition, le protégeait non moins que l’avaient pu faire autrefois ses basilics, ses sautereaux, ses bombardes, ses couleuvrines, ses tonnoires et autres engins d’artillerie des vieux siècles. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 17-27)
  5. (Héraldique) Meuble représentant un dragon à tête de coq dans les armoiries.
    • D’azur à une bande, accompagnée en chef d’un basilic couronné, et en pointe d’une étoile à six rais, le tout d’argent, qui est de Chanville en Moselle. → voir illustration « armoiries avec basilic »

SynonymesModifier

(Lézard)
(Poisson)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • basilic sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • basilic sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier