battre sa coulpe

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 composé de battre, sa et coulpe
Battre sa coulpe a son origine dans la pratique médiévale des moines qui, lors du chapitre des coulpes, devaient avouer devant la communauté rassemblée leurs fautes (en latin culpa) en se frappant la poitrine. Référence nécessaire

Locution verbale Modifier

battre sa coulpe \ba.tʁə sa kulp\ (se conjugue → voir la conjugaison de battre)

  1. (Vieilli) Frapper sa poitrine en disant « mea culpa ».
    • Quand le seigneur vit le vase, il s’inclina devant lui et battit sa coulpe ainsi que toutes les personnes de la maison. À cette vue Perceval fut très étonné et il aurait très volontiers interrogé son hôte s'il n'avait craint de l’importuner. — (Les Métamorphoses du Graal : Anthologie, choix de textes, édition bilingue, traduction et présentation par Claude Lachet, Paris : Éditions Flammarion, 2012, chap. 9)
    • Ils avaient déjà entendu parler de la Passion du Christ et ils savaient que la joie venait après la tristesse, mais que ce fût l'apôtre qui l'avait vue qui la leur relatait faisait sur eux une si profonde impression qu'ils se tordaient les mains en sanglotant ou battaient leur coulpe. — (Henryk Sienkiewicz, Quo vadis?, traduit du polonais par Maria Cieszewska, Éditions Libretto, 2016, chap. 20)
  2. (Figuré) Manifester son repentir d’une faute.
    • Il battait sa coulpe d'être tombé dans la tentation de se livrer à un jeu impliquant d'aussi grands dangers, et il maudissait le moment où Miller et le général avaient franchi la porte de sa maison. — (Francesc Trabal, L'homme qui s'est perdu, traduit du catalan par Marie-José Castaing, Éditions Autrement, 2011, chap. 23)
    • Chacun de leur côté, ils battaient leur coulpe, se tenant pour responsables et se demandant où ils l'avaient perdu, cherchant à retrouver le moment où leur fils avait cessé de les aimer. — (Arlette Cousture, L'Envol des tourterelles, Éditions Albin Michel, 2012, chap. 37)
    • Il savait évidemment que Floriane était trop fière pour gémir et battre sa coulpe. — (Mireille Lesage, Les Ailes du matin, tome 2, 2012, Pygmalion)

TraductionsModifier

PrononciationModifier