FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De bazar, avec suffixe -er, et d intermédiaire, sur le modèle des verbes dérivés d'un mot en -ard comme cafarder, hasarder, etc.

Verbe Modifier

bazarder \ba.zaʁ.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (France) (Populaire) Vendre ; revendre.
    • L’Eglise sait pourtant que la charogne du riche purule autant que celle du pauvre et que son âme pue davantage encore ; mais elle brocante les indulgences et bazarde les messes. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
    • La fourgue? T'as parlé de la fourgue? Eh bien, vise. Le gros qui rentre, c'est Ferdinand […]. Il t'achète tout et le bazarde. C'est un as dans son genre. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Lorsque je lui ai demandé l'adresse du bijoutier le plus proche, le patron de l'hôtel a dit : « Qu'est-ce que vous bazardez? » sans même s'interrompre pendant qu'il additionnait, sur du papier à en-tête, le prix de la chambre à celui du petit déjeuner [...]. — (Angelo Rinaldi, L'éducation de l'oubli, Denoël, 1974, p. 225.)
  2. (France) (Populaire) Se séparer de quelque chose soit en le jetant, soit en le vendant à bas prix.
    • Bazarder son canapé.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier