Ouvrir le menu principal

beau comme le prince de Galles

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Allusion au fils de la reine Victoria, qui fut prince de Galles presque toute sa vie (jusqu’à l’âge de 60 ans, avant de devenir Édouard VII en 1901), et qui avait la réputation d’être un modèle d’élégance.

Locution adjectivale Modifier

beau comme le prince de Galles \bo kɔm lə pʁɛ̃s də ɡal\

  1. (En parlant d’un homme) Très chic, très élégant.
    • Parmi eux, un de mes voisins, séminaristes, « beau comme le prince de Galles », disait-on. — (Simone Bussières, La pyramide des morts, Septentrion, 1999)

VariantesModifier

  • Ce n’est sûrement pas autant qu’on voudrait faire. C’est la même façon qu’envers mes enfants, mes propres enfants. Je voudrais bien pouvoir leur donner plus. J’aimerais bien pouvoir leur payer des voitures. J’aimerais bien pouvoir les habiller comme le prince de Galles. Je ne suis pas capable. Alors, dans les circonstances, je dis : Vous allez porter ce que je peux vous payer de mieux et vous allez prendre l’autobus comme moi je le faisais. Et puis on continue de vivre quand même. Ça fait pareil. — (Assemblée nationale du Québec, Journal des débats, 27 mars 1990)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

  • France (Yvelines) : écouter « beau comme le prince de Galles [Prononciation ?] »