Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir beaucoup.

Adjectif indéfini Modifier

beaucoup de \bo.ku də\ masculin et féminin identiques,

  1. Qualifie un nombre important et indéfini d'êtres ou de choses. — Note : Il est alors suivi d’un substantif au pluriel.
    • Mais nous avons changé tout cela ; de fort belles routes traversent maintenant le marais que le chemin de fer envahit aussi ; il ne vient pas à Dymchurch, ce que beaucoup de personnes considèrent comme un avantage. — (W. Stormont, Les Blanches Falaises d'Albion, publié par la Compagnie du Chemin de fer South Eastern & Chatam, (s.d., vers 1913), 2e édition, page 66)
  2. Qualifie une grande quantité ou une grande intensité. — Note : Il est alors suivi d’un substantif au singulier.
    • — Faut faire un brûlot ! cria Mes-Bottes ; deux litres de casse-poitrine, beaucoup de citron et pas beaucoup de sucre ! — (Émile Zola, L’Assommoir, chapitre III, 1877, Charpentier, 1879, page 111)
    • Ne vous contentez point de regarder les grandeurs humaines comme ces éclairs qui brillent, qui sont accompagnés de beaucoup de bruit, mais qui s’éteignent au moment même qu’ils se montrent. — (Jean Croiset, Exercices de piété, pour tous les jours de l'année, 1804)
    • Jusque-là, nous avions navigué avec une grande sûreté : le poste de Fernando de Noronha et le bâtiment Cigogne firent des relèvements avec beaucoup de précision. — (Jean Mermoz, Mes Vols, Flammarion, 1937, page 69)

Quasi-synonymesModifier