belles-lettres

Voir aussi : belles lettres

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir « belle » et « lettres » qui, au pluriel, représentent métaphoriquement la littérature ou la culture.

Nom commun Modifier

belles-lettres \bɛl.lɛtʁ\ féminin au pluriel uniquement

  1. (Littérature, Poésie) (En particulier) Grammaire, éloquence et poésie.
    • Un gendarme est, d’ailleurs, quelque chose d’essentiellement bouffon, que je ne puis considérer sans rire ; effet grotesque et inexplicable, que cette base de la sécurité publique a l’avantage de m’occasionner, avec les procureurs du roi, les magistrats quelconques et les professeurs de belles-lettres. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 58, 2012)
  2. Ensemble des œuvres littéraires de fiction appréciées pour leur esthétique plus que pour leur contenu pédagogique ou informatif.

Dérivés dans d’autres languesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français belles-lettres.

Nom commun Modifier

belles-lettres \Prononciation ?\ (Indénombrable)

  1. Belles-lettres.