besacière

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) Dérivé de besace, avec le suffixe -ière, féminisation de besacier.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
besacière besacières
\bə.za.sjɛʁ\

besacière \bə.za.sjɛʁ\ féminin (pour un homme, on dit : besacier)

  1. (Extrêmement rare) (Littéraire) Mendiante, vagabonde.
    • Au fond, c’est, cette prétendue sorcière, une très bonne petite vieille, une vraie cigale, qui a eu une jeunesse un peu folle et qui a beaucoup aimé, sans songer à l’avenir, se laissant manger son bien par de beaux garçons pas toujours délicats; ce qui fait qu'elle n’est plus qu'une pauvre besacière, obligée de mendier, maintenant. — (Paul Ginisty, Causerie littéraire, Gil Blas, 04/12/1891, page 3)
    • Il passa sans avoir reconnu les fées, maîtresses des destinées, et, quelques pas plus loin, il rencontra trois vieilles besacières qui marchaient toutes courbées sur leurs bâtons et ressemblaient de visage à trois pommes cuites dans les cendres. — (Anatole France, Histoire de la duchesse de Cicogne et de M. de Boulingrin, Les Sept Femmes de la Barbe-Bleue et autres contes merveilleux, Calmann-Lévy, 1921, page 144)

TraductionsModifier