bestellen

AllemandModifier

ÉtymologieModifier

(IXe siècle). Du vieux haut allemand bistellen et du moyen haut-allemand bestellen. [1]
Composé de stellen avec la particule inséparable be-

Verbe Modifier

Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich bestelle
2e du sing. du bestellst
3e du sing. er bestellt
Prétérit 1re du sing. ich bestellte
Subjonctif II 1re du sing. ich bestellte
Impératif 2e du sing. bestell!, bestelle!
2e du plur. bestellt!
Participe passé bestellt
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande

bestellen \bəˈʃtɛlən\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Commander (quelque chose), réserver, s’abonner à (un journal), retenir (par exemple une chambre d’hôtel).
    • Frau Müller bestellt ein Glas Mineralwasser.
      Madame Muller commande un verre d'eau minérale.
    • Es tut mir leid, dieses Buch haben wir nicht vorrätig und wir können es auch nicht bestellen, weil es seit zwei Jahren vergriffen ist.
      Je suis désolée, nous n’avons pas ce livre en stock et nous ne pouvons pas le commander car il est épuisé depuis deux ans.
  2. Transmettre un message.
    • Ich bestelle Ihnen meine Grüße.
      Je vous transmets mes salutations.
  3. Remettre une lettre.
    • Der Briefträger bestellte mir den Brief.
      Le facteur m'a remis la lettre.
  4. Nommer, désigner à un poste.
    • Herr Braun wird auf die Position des Direktors bestellt.
      Monsieur Braun est nommé au poste de directeur.
    • Die Rektoren staatlicher Universitäten werden in Russland von der Regierung ernannt, also bestellte der Kreml mit Nikita Anissimow einen Apparatschik als Kusminows Nachfolger und sicherte sich damit die Linientreue der Universität. — (Thomas Fritz Maier, Flora Mory, Philip Pramer, Katharina Tönsmann, Wie der Kreml Studierende das Fürchten lehrt, dans Der Standard, 11 mai 2022 [texte intégral])
      En Russie, les recteurs des universités d’État sont nommés par le gouvernement. Le Kremlin a donc nommé un apparatchik, Nikita Anissimov, pour succéder à Kouzminov, s’assurant ainsi la fidélité de l’université à sa ligne.
  5. (Agriculture) Cultiver.
    • Der Bauer bestellt sein Acker.
      Le paysan cultive son champ.
  6. Inviter, convier, mander, faire venir quelqu'un chez soi, donner rendez-vous à quelqu'un. (suivi du datif)
    • Jemanden zu sich bestellen.
      Faire venir quelqu'un chez soi.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

Commander (1):

Nommer à un poste (4):

Cultiver (5):

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. — (Wolfgang Pfeifer, Etymologische Wörterbuch des Deutschen, Éditions Deutscher Taschenbuch, 1997)

SourcesModifier

BibliographieModifier

  • Larousse - dictionnaire Allemand/Français - Français/Allemand, éd. 1958, p 411.
  • Harrap’s – Bordas dictionnaire Allemand/Français, éd. 1997, p 52.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

bestellen \bəˈstɛlə(n)\ transitif

Présent Prétérit
ik bestel bestelde
jij bestelt
hij, zij, het bestelt
wij bestellen bestelden
jullie bestellen
zij bestellen
u bestelt bestelde
Auxiliaire Participe présent Participe passé
hebben bestellend besteld
  1. Commander, demander, retenir.
  2. Fournir, livrer.

SynonymesModifier

commander
fournir
livrer

Apparentés étymologiquesModifier

livrer

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,2 % des Flamands,
  • 100,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]