Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de bestial avec le suffixe -ité.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bestialité bestialités
\bɛs.tja.li.te\

bestialité \bɛs.tja.li.te\ féminin

  1. Acte, sentiment qui rapproche l’homme de la bête.
    • Je percevais au tremblement de leur voix, au miel de leurs paroles, cette terrible servitude qui les liait à ce qu’on nomme l’amour, d’un mot trop doux parce qu’on ne veut pas lui donner son véritable visage de bestialité et d’animalité. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 32)
    • Au milieu de sa forge, sans autre vêtement que son tablier de cuir qui l’enveloppait, le père Hermanciadès tenait du rebouteur et du sorcier, du dieu Vulcain et de l’ogre. Toutes les bestialités étaient en lui, en même temps que des trésors de politesse qui gagnaient parfois la surface. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 64.)
  2. (Psychologie) Goût pour les relations sexuelles avec des animaux.
    • Quant à la bestialité, elle heurte profondément les pratiques normales. Sa quête occupe davantage les juges au nord du royaume que l’homosexualité. Son aveu est significatif d'une pesanteur intime plus que sociale. — (Claude Gauvard, "De Grace especial": crime, état et société en France à la fin du Moyen Age, Publications de la Sorbonne, 1991, p.598)

SynonymesModifier

Goût pour les relations sexuelles avec des animaux

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier