BretonModifier

ÉtymologieModifier

Nom 1
(1499)[1] Du moyen breton beus[2]. D’après Arzel Even[3] et Frañsez Kervella[4], beuz serait emprunté au latin buxus, mais d’après Victor Henry il pourrait aussi être emprunté au français bouis[5].
Nom 2
(1890)[6] Apparenté à beuzel (« bouse »), correspond au français « bousilleur »[5].

Nom commun 1 Modifier

Mutation Collectif Singulatif
Non muté beuz beuzenn
Adoucissante veuz veuzenn
Durcissante peuz peuzenn

beuz \ˈbøːs\ collectif

  1. (Botanique) Buis.
    • Leun al loa veuz […]. — (Per Pronost, Lili ha Roz Gouez, Brest, 1902, page 155)
      La cuiller de buis pleine […].
    • […] n’eo ket Breizh (na Breizh-Veur) bro cʼhenidik ar beuz ; degaset eo bet gant ar Romaned. — (Arzel Even, Goude ar pour, an trichin, in Al Liamm, no 6, janvier-février 1948, page 72)
      La Bretagne (ni la Grande-Bretagne) ne sont le pays originaire du buis ; il a été apporté par les Romains.
    • Er gambr, ne oa direnket netra : ar gwele-kloz, ar ganastell, an daol, ar gador, ar siminal gant al landerioù houarn hag an drezenn, ar grusifi gant ar veuzenn vinniget ouzh ar voger wenn. — (Roparz Hemon, Fin ar bed, in Al Liamm, no 63, juillet–août 1957, page 17)
      Dans la chambre, rien n’était dérangé : le lit-clos, le garde-manger, la table, la chaise, la cheminée avec les landiers de fer et la crémaillère, le crucifix avec le buis béni au mur blanc.

DérivésModifier

Nom commun 2Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté beuz beuzed
Adoucissante veuz veuzed
Durcissante peuz peuzed

beuz \ˈbøːs\ masculin

  1. Grimaud, jeune écolier.

DérivésModifier

Voir aussiModifier

  • beuz sur l’encyclopédie Wikipédia (en breton)  

RéférencesModifier

  1. Martial Ménard, Devri : Le dictionnaire diachronique du breton, 2018 → consulter cet ouvrage
  2. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  3. Arzel Even, Goude ar pour, an trichin, in Al Liamm, no 6, janvier-février 1948, page 72
  4. Frañsez Kervella, Ar ger « beuz », in Gwalarn, no 148-149, mai-juin 1942, page 322
  5. a et b Victor Henry, Lexique étymologique des termes les plus usuels du breton moderne, J. Plihon et L. Hervé, Rennes, 1900, 378 pageslire sur wikisouce
  6. Martial Ménard, Devri : Le dictionnaire diachronique du breton, 2018 → consulter cet ouvrage