Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1930) Mot-valise composé de biblio, apocope de bibliothèque, et de bus, créé spontanément comme autobus, électrobus, aérobus par analogie avec omnibus.

Nom commun Modifier

bibliobus \bi.bli.jɔ.bys\ masculin

  1. (Littérature) Bibliothèque itinérante aménagée dans un autobus.
    • L'arrivée sur le marché de micro-ordinateurs portables, vers la fin des années quatre-vingt, transforme fondamentalement le traitement informatique dans les bibliobus. — (Alain Jacquesson, L'informatisation des bibliothèques: historique, stratégie et perspectives, p.113, Éditions du Cercle de la librairie, 1995)
    • En 1945, la Direction des bibliothèques avait lancé sur les routes de France huit bibliobus, comme on appelle d'un mot, il faut bien l'avouer, assez laid, ces voitures qui portent le pain de l'esprit à domicile. — (Anne-Marie Chartier & Jean Hébrard, Discours sur la lecture: 1880-1980, Service des études et de la recherche, Bibliothèque publique d'information, Centre Georges-Pompidou, 1989)
    • En 1923, les autobus à trolley prirent le nom d'électrobus, et 1930 vit apparaître le bibliobus, ou bibliothèque ambulante. — (Almanach Hachette, 1949, page 80)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Du préfixe biblio- et de bus.

Nom commun Modifier

Invariable
bibliobus
\bi.bljo.bus\

bibliobus \bi.bljo.bus\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Bibliobus.

Voir aussiModifier

  • bibliobus sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien)  

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot-valise de biblio (bibliothèque) et bus (autobus).

Nom commun Modifier

bibliobus \Prononciation ?\ masculin

  1. Bibliobus.

Apparentés étymologiquesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 61,0 % des Flamands,
  • 87,8 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]