bipolarité

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir bi- pour le latin bis « deux » et polarité.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bipolarité bipolarités
\bi.pɔ.la.ʁi.te\

bipolarité \bi.pɔ.la.ʁi.te\ féminin

  1. (Physique) État d’un corps qui, animé d’électricité magnétique, a deux pôles doués d’une vertu contraire.
    • La bipolarité d’un aimant.
    • La pile voltaïque présente la bipolarité, ayant deux pôles, un positif, l’autre négatif.
  2. (Psychanalyse) Manifestation ou caractère du trouble bipolaire, auparavant appelé psychose maniaco-dépressive, trouble maniaco-dépressif ou maniaco-dépression.
    • Le principe de base du spectre de la bipolarité est que ces états cliniques phénotypiques de type unipolaire chez les apparentés de bipolaires devrait très probablement correspondre à des génotypes bipolaires — (Julien-Daniel Guelfi et Frédéric Rouillon, Manuel de psychiatrie, Psychopathologie, page 256, ISBN 229402107X, 9782294021077)
    • Lucile partage avec Garouste un certain nombre de points communs, à commencer par la maladie dont ils ont souffert tous les deux, longtemps appelée psychose maniaco-dépressive et qu’on appelle aujourd’hui bipolarité. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J-C Lattès, 2011)
    • Je ne suis pas bipolaire. Or grâce à la littérature, je peux mieux appréhender la manière dont la bipolarité est vécue à travers une subjectivité mise en forme, en mots, ce que ne permet pas la lecture d'un manuel de psychiatrie. — (Argument, vol. xxi, n° 2, printemps-été 2019, page 23)
  3. Possibilité de vivre à la fois aux deux pôles
    • Il fut l’avocat de la bipolarité des organismes et soutint longtemps la permanence des océans. — (Société de géographie de Genève, Le Globe, 1914)

SynonymesModifier

En psychologie

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier