bismillah

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’arabe بِسْمِ اللّٰه, Bismillāh (« au nom de Dieu »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bismillah bismillahs
\bis.mi.la\

bismillah \bis.mi.la\ masculin

  1. (Islam) Formule employée par les musulmans comme un bénédicité ou avant d’entreprendre quelque chose.
    • Bientôt paraît le kesksou (cous-cous) traditionnel, et nous l’attaquons avec un pieux bismillah (au nom de Dieu). Il est fait avec un beurre horriblement rance; […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 31)
    • Jodu leva la tête et aperçut Mamdoo Tindal qui le regardait depuis la kursi du mât de misaine et lui faisait signe d'un doigt.
      Monte donc !
      C'était l'épreuve, Jodu le comprit : il cracha dans ses mains, murmura un bismillah avant de s'attaquer à l'enfléchure.
      — (Amitav Ghosh, Un océan de pavots, traduit de l'anglais (Inde) par Christiane Besse, Éditions Robert Laffont, 2010 chap. 14)
    • C'est à cette dernière qu'était revenu l’honneur de présider la cérémonie du baptême. On me déposa sur ses genoux. Pour commencer, elle prononça un bismillah, une manière de rendre grâce à Dieu. — (Neyla Ayssi, Les barbelés ne sont pas toujours le long des murs, Editions du Panthéon, 2019, chap. 1)
    • Quand mon drogman et mon suridji lui eurent bien expliqué que nous avions vu le corps d'un Osmanlis, nous l'entendîmes murmurer plusieurs mashallahs et d'énergiques bismillahs ; bientôt, vraiment furieux, il appela les Samiens enfants du diable, […]. — (Charles Mac-Farlane, Constantinople et la Turquie en 1828 et 1829, traduit de l'anglais par MM. Nettement, tome 2, 2e éd., Paris : chez Moutardier, 1830, p. 17)

VariantesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • Basmala sur l’encyclopédie Wikipédia