FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de blé et de dur.

Locution nominale Modifier

blé dur \ble dyʁ\ masculin

  1. (Botanique) (Agriculture) Triticum turgidum subsp. durum, sous-espèce de blé (famille des Poaceae) [1].
    • Les blés durs sont cultivés dans les pays chauds, en Sicile, dans le sud de la Russie, en Algérie et en Asie. Ces grains sont lourds, durs, cassant sous la dent, d’un aspect corné, translucide dans toute leur longueur. Ces blés contiennent peu ou pas de farine blanche. Ils sont très riches en gluten. Les minoteries les réduisent en semoule et ils servent à la fabrication des pâtes alimentaires.— (Léon Arnou, Manuel de l'épicier, 1904, page 1)
    • Le blé. Triticum aestivum ssp aestivum (blé tendre) et Triticum turgidum ssp durum (blé dur)… Les diverses variétés de blé dur (Triticum turgidum ssp durum) sont issues de l’amidonnier cultivé, lui-même issu du croisement Triticum urartu x Aegilops speltoides… Les variétés de T. durum donnent de la farine qui sert à fabriquer les pâtes et la semoule. — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l'Agronome, 1 692 pages, page 777, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)

HyperonymesModifier

Faux-amisModifier

  • Faux-amis en anglais : hard wheat (« blé vitreux »)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • blé dur sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier