blanc d’Espagne

Voir aussi : blanc-d’Espagne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de blanc et de Espagne.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
blanc d’Espagne blancs d’Espagne
\blɑ̃ d‿ɛs.paɲ\

blanc d’Espagne \blɑ̃ d‿ɛs.paɲ\ masculin

  1. (Indénombrable) Craie purifiée pouvant être utilisée en tant que produit de nettoyage, ou pour créer divers composants : une peinture de couleur blanche, du mastic de vitrier, etc.
    • On entrait chez les femmes, on leur faisait donner le sabre et le fusil des maris absents, et l’on écrivait avec du blanc d’Espagne sur la porte : les armes sont livrées. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • Mastic des vitriers. —Préparation et emploi. On prépare ce mastic de la manière suivante : « On prend du blanc d’Espagne en poudre, bien sec ; […] on verse de nouvelle huile de lin jusqu’à ce que le blanc soit tout à fait réduit en pâte ; alors on pétrit à la main cette combinaison, en y faisant entrer le plus de blanc d’Espagne qu’elle peut absorber.— (Théodore Chateau, Technologie du bâtiment, vol. 2, 1866, page 433)
    • Les couverts venaient d'être nettoyés et la soupe me parut avoir un goût prononcé de blanc d'Espagne. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 44)
  2. (Indénombrable) Produit de toute autre composition et ayant un usage similaire[1].

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier