bleu de Prusse

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Ce nom vient du fait que le pigment en question fut découvert en 1704 à Berlin (en Prusse) par les alchimistes Heinrich Diesbach et Johann Conrad Dippel.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
bleu de Prusse bleus de Prusse
\blø də pʁys\
 
Échantillon de bleu de Prusse. (1)

bleu de Prusse masculin

  1. Couleur d’un bleu noir et profond, légèrement vert. #24445C
    • Si on mélange ensemble une solution de chlorure ferrique et une solution de prussiate rouge, on obtient une solution rouge qui teint en bleu de Prusse les fibres végétales plongées dans la liqueur, tandis que les fibres animales ne teignent pas. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Le bourdonnement sourd, en de vastes prières sonores tout à coup mua, puis un tonnerre de cris joyeux fit retentir et terre et mer, quand de la grève, au bas des célestes clartés, issant du bleu de Prusse un grouillis de Démon, s’étant désenlizés, vint obscurcir le Mont. — (Paul Fort, Contes de ma soeur l’oie et de mon frère le jars, 1947, page 94)
  2. (Chimie) Pigment de couleur bleue (bleu de Prusse, sens 1) ; double ferrocyanate de fer et de potassium.
    • Les différentes expériences qu’on a faites sur la matière colorante du bleu de Prusse , particulièrement celles de MM. Schéele & Berthollet, m’avoient fait conjecturer que cette substance , étoit le résultat de la combinaison de l'alcali volatil avec la substance inflammable des charbons (le carbone). — (Mémoire sur la composition de la matière colorante du bleu de Prusse, par M. Clouet, professeur à Mézières, dans les Annales de Chimie, 1791, t.11, p. 30)
    • Remplacez encore l’outremer par le bleu de Thénard n.° 19, mais bannissez le bleu de Prusse lorsque vous achevez les chairs; il est trop acre, et il change toujours davantage en vieillissant, […]. — (Pierre Louis Bouvier, Manuel des jeunes artistes et amateurs en peinture, Paris : Alph. Giroux, 1832, page 36)
  3. Antiseptique léger utilisé dans les cas d'eczéma.
    • On a badigeonné les plaies au bleu de Prusse. — (A. Gide, Souvenirs et voyages, Gallimard, Pléiade, 2001, page 335)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

HyperonymesModifier

Couleur (1) :

Pigment (2) :

HyponymesModifier

Couleur (1) :

MéronymesModifier

Pigment (2) :

TraductionsModifier

Locution adjectivale Modifier

bleu de Prusse \blø də pʁys\ masculin invariable

  1. D’une couleur bleu de prusse (voir le nom, sens 1).

HyponymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier