Étymologie

modifier
(1678)[1] Dénominal de blinde (« pièce de bois pour couvrir une tranchée »)[1][2].

Verbe 1

modifier

blinder \blɛ̃.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se blinder)

  1. (Militaire) Garantir le dessus d’un ouvrage de fortification au moyen d’un plafond ou d’une voûte de charpente, recouverte de terre, et résistant à la chute des projectiles ; et, d’une manière plus générale, protéger contre les projectiles au moyen de blindes, de fascines.
    • Blinder une batterie, un magasin à poudre, une casemate.
    • Blinder un passage, une poterne.
  2. (Marine) Couvrir de vieux câbles ou d’autres matières le pont supérieur d’un vaisseau, pour le protéger contre les obus et les bombes ou revêtir le vaisseau lui-même d’une armure en plaques de tôle d’acier.
    • Un wagon blindé.
  3. (Par extension) Protéger contre toute agression et toute destruction.
    • On ouvre volontiers sa porte à un ami mais si un visiteur se présente avec sa cagoule sur la tête et une mitraillette à la main, on blinde celle-ci. — (Arnaud Desjardins, La Paix toujours présente, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 2011, page 156)
  4. (Électricité) Isoler un composant ou module électrique / électronique à l'aide d'une enveloppe conductrice reliée à la masse et ce afin de se protéger des parasites extérieurs ou bien au contraire d'éviter de perturber soi-même d'autres systèmes.
    • Blinder une carte électronique, un composant, un câble.
  5. (Sens figuré) Endurcir, parer à de futurs désagréments.
    • J’essayais de me blinder ; je m’exhortais à ne plus craindre le blâme, le ridicule, ni les malentendus : peu importait l’opinion qu’on avait de moi, ni qu’elle fût ou non fondée. — (Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, 1958, réédition Le Livre de Poche, page 270)
    • De toute façon, tu es blindé, papa, ta carapace ne connaît pas la concurrence. — (Thierry Bellefroid, Mon père, sa mère, éditeur Lannoo Uitgeverij, 2006)
    • J’admirerai toujours comment tu blindes tes arrières! — (Roger Vincent Aiello, Qui a tué Raguse ?, Éditions Le Manuscrit)
  6. (Populaire) Être ivre.
    • Ben, t’étais complètement blindé, et ton copain Cliff à peine moins... Enfin lui, quand même, il tenait debout tout seul. — (Paul NOHMSY, Je ne suis pas comme vous, éditeur Lulu, 2008)
  7. (Populaire) Être couvert, avoir beaucoup de quelque chose.
    • Regardez votre pape. Il est blindé de tunes ce gars là. Mais alors blindé de blindé. — (Shunga, De la puérilité magik, éditeur Le manuscrit, 2001)
    • Et maintenant, elle est blindée de tunes, hyper nombriliste, et elle vit seule avec son pognon! — (Catherine Topin, Le Mas des Pies, éditeur Books on Demand, 2011)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Verbe 2

modifier

blinder \blɛ̃.de\ pronominal intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se blinder)

  1. Protéger.
    • Je ne crains rien, je suis blindé.
  2. S’enivrer.

Traductions

modifier

Verbe 3

modifier

blinder \blajn.de\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Poker) Miser sans avoir regardé ses cartes.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Forme d’adjectif

modifier

blinder \ˈblɪn.dɐ\

  1. Comparatif de blind, prédicat de tous les genres au singulier et au pluriel.
  2. Datif féminin singulier de la déclinaison forte de blind.
  3. Génitif féminin singulier de la déclinaison forte de blind.
  4. Génitif pluriel (à tous les genres) de la déclinaison forte de blind.
  5. Nominatif masculin singulier de la déclinaison forte de blind.
  6. Nominatif masculin singulier de la déclinaison mixte de blind.

Prononciation

modifier

Forme d’adjectif

modifier
Nature Forme
Positif blind
\ˈblaɪnd\
Comparatif blinder
\ˈblaɪn.dɚ\ ou \ˈblaɪn.də\
Superlatif blindest
\ˈblaɪn.dɪst\

blinder \ˈblaɪn.dɚ\ (États-Unis), \ˈblaɪn.də\ (Royaume-Uni)

  1. Comparatif de blind.

Prononciation

modifier