FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De bloquer avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
blocage blocages
\blɔ.kaʒ\

blocage \blɔ.kaʒ\ masculin

  1. Action de réunir en bloc.
  2. (Spécialement) (Maçonnerie) Assemblage en bloc de moellons.
  3. (Maçonnerie) Ensemble de petites pierres destinées à remplir les vides entres les grosses pierres.
    • On utilise des blocages pour remplir le vide laisser entre deux parement de pierre.
  4. Action de bloquer, de rendre immobile.
    • En outre, la conception de l’autodéschisteur doit être telle que le blocage des dispositifs d’évacuation par la matière à éliminer soit impossible. Il doit être parfaitement automatique. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, p. 71)
    • Le blocage des freins, d’une bille de billard.
  5. (Spécialement) (Boxe) Mouvement défensif permettant d’annihiler un coup adverse.
  6. (Imprimerie) (Désuet) Lettre renversée mise à la place d’une autre qui manque dans la casse.
  7. (Sylviculture) Caractère d’une évolution forestière qui se trouve entravée par une situation particulière.
    • Le hêtre se présente parfois en peuplements presque purs (phénomène de blocage). — (Office national des forêts, révision d’aménagement forestier 2008-2027 de la forêt domaniale du Val-de-Senones → lire en ligne)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

  • blocage sur l’encyclopédie Wikipédia