Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Ce bois est souvent de couleur blanche.

Locution nominale Modifier

bois blanc masculin (Indénombrable)

  1. (Familier) Bois d'essence de basse qualité, comme le peuplier, le bouleau, etc.
    • […], sur deux chaises était posé un cercueil de bois blanc, à demi recouvert d’une nappe de toile écrue qu’ornaient seulement le crucifix de cuivre et le rameau de buis bénit. — (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Le bento est un petit repas composé de riz bouilli et d’algues, que l’on vend dans des boites de bois blanc. — (Revue de l’Agenais‎, page 174, Société académique d’Agen, 1905)
    • Une glace munie d'une tablette en bois blanc se trouvait fixée contre un des murs et éclairée par deux ampoules sans abat-jour. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • […] et par la suite de reliter l'ensemble de la surface du poulailler avec des copeaux de bois blanc, de la tourbe ou de la paille courte si possible afin de restaurer un confort d'élevage qui limitera le stress des volailles et les aider dans la lutte contre la maladie. — (site www.elevagedevolailles.be)

Voir aussiModifier