FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe 1) Dénominal de bombe avec le suffixe -er.
(Verbe 2) De l’occitan bombar (« bondir », « rebondir »)[1].
(Nom commun) (XXe siècle) De l’anglais bomber, bomber jacket (« blouson de bombardier »).

Verbe 1 Modifier

bomber \bɔ̃.be\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se bomber)

  1. Rendre convexe, cintrer comme une bombe, arrondir.
    • Bomber un chemin, une rue, un ouvrage de sculpture, d’orfèvrerie, de menuiserie, etc. — Bomber le dos, l’échine, les épaules.
    • le pharmacien, avec son fils Napoléon entre ses jambes, bombait sa main contre son oreille pour ne pas perdre une seule syllabe. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
  2. (Pronominal) Devenir convexe.
    • Ce parquet se bombe par l’humidité.
  3. (Pronominal) (Populaire) Espérer en vain ; se gratter. — Note : Il est utilisé à l’infinitif et est précédé du verbe pouvoir, qui lui, est conjugué.

Quasi-synonymesModifier

Devenir convexe

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

bomber \bɔ̃.be\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Être rapide, faire vite. → voir foncer
    • Il va falloir bomber pour ne pas rater le train.
    • Je bombe à l’allure d’une fusée téléguidée jusqu’aux bâtiments des assistants et je sonde leurs façades en espérant y trouver de la lumière. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 83)
  2. Devenir convexe, s’arrondir.
    • Cette menuiserie, ce mur bombe.
    • Les rues qui partent du quai se noient très vite dans les terrains vagues, dans les champs d’épandage où bombent les monceaux d’ordure de la ville. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 53.)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bomber bombers
\bɔ̃.bœʁ\
 
Bomber jacket MA-1

bomber \bɔ̃.bœʁ\ masculin

  1. (Anglicisme) (Habillement) Blouson militaire (à usage civil répandu).
    • Les premiers bombers datent du début des années 1950, en nylon de couleur bleu marine ou vert olive avec une poche zippée sur la manche.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. F. Vernet, Que dalle ! Quand l’argot parle occitan, Bouloc : IEO Edicions, 2007

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De bomb, avec le suffixe -er.

Nom commun Modifier

 
bomber (3)
Singulier Pluriel
bomber
\ˈbɒ.məɹ\
bombers
\ˈbɒ.məɹz\

bomber \ˈbɒ.məɹ\

  1. Artilleur.
  2. Poseur de bombes.
  3. (Aéronautique) (Militaire) Bombardier.
  4. (Marine) (Argot) Sous-marin nucléaire lanceur d’engins, dans le jargon des marins britanniques.

SynonymesModifier

Sous-marin :

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   bomber figure dans le recueil de vocabulaire en anglais ayant pour thème : arme.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • bomber sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

SuédoisModifier

Forme de nom commun Modifier

bomber \Prononciation ?\

  1. Pluriel indéfini de bomb.