Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De bon Dieu locution familière désignant Dieu.
Attesté au XXe dans la littérature.
Cité dans le Trésor de la langue française informatisé comme synonyme de foutu ; non mentionnée dans le Dictionnaire de l’Académie française 9e édition qui cite pourtant le juron bon Dieu de bon Dieu.

Locution adjectivale Modifier

bon Dieu de \bɔ̃ djø də\ invariable

  1. (Familier) Dans l’énoncé, renforce, en lui donnant une connotation négative, le substantif qu’il accompagne.
    • C’est une amie d’enfance, bon Dieu, cette bon Dieu de Moselle. (Jean-Paul Sartre, Les Temps modernes, 1945, p. 1199)
    • Mais non, on n’est seulement plus chez soi avec ces bon Dieu de soutanes de malheur. (Marcel Aymé, Romans de la province, Gallimard, 1956, p. 159)
    • Cette bon Dieu de trouille me fige le bic. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], cité par Willy Szafran, Louis-Ferdinand Céline : essai psychanalytique, Éditions de l’Université de Bruxelles, 1976, p. 145)

NotesModifier

  • L’accord en genre et en nombre de l’article se fait avec le substantif : « ces bon Dieu de soutanes », « cette bon Dieu de Moselle ». Henri Bauche (Le Langage populaire) considère la locution comme « expression adjective qualificative ». Le Bon Usage de Maurice Grevisse indique qu’il s’agit d’une apposition antéposée et donne des cas particuliers d’accord avec le mot déterminé dans les cas similaires « espèce de » ou « putain de ».

SynonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier