bonne foi

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De foi et bon.

Locution nominale Modifier

bonne foi \bɔn(ə) fwa\ féminin

  1. Qualité ou conduite de celui qui agit, qui parle selon sa conscience, avec franchise, avec une intention droite.
    • Il aima madame d'Aiglemont avec cette bonne foi de la jeunesse, avec cette ferveur qui communique aux premières passions une grâce ineffable, une candeur […] . — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Quelles que soient la bonne foi et la conviction de ceux qui proclament le danger de cet article , et qui veulent le faire rejeter , j'atteste qu'avec la même bonne foi je suis intimement convaincu de ses salutaires effets, […]. — (P.-Antoine Fenet, Recueil complet des travaux préparatoires du Code civil, vol.15, page 156, France, 1828)
    • Il nous apportait des preuves innombrables et incontrôlables de sa bonne foi, de « son dévouement jusqu'à terre ». — (Albert Londres, L'Homme qui s'évada, p.111, Les éditions de France, 1928)
    • Car on peut manquer de bon sens et ne pas manquer de bonne foi, et j’accorde que tous les partis sont sincères, au moins dans le principe […] — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
  2. (En particulier) (Droit) Conviction où est une personne qu’elle agit, qu’elle contracte légalement, ou qu’elle acquiert, qu’elle possède légitimement.

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier