bons et loyaux services

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de bon, loyal et service.

Locution nominale Modifier

bons et loyaux services \bɔ̃z‿e lwa.jo sɛʁ.vis\ masculin pluriel

  1. (Expression consacrée) Bons services, sûrs, dévoués et honnêtes (envers quelqu’un, une entreprise, une institution).
    • Monsieur Durand vient de prendre sa retraite après trente ans de bons et loyaux services dans notre administration.
    • Or, voici ce que le citoyen Pornin, ce grand dilapidateur des deniers publics, a reçu pour récompense de ses bons et loyaux services !!... CENT CINQUANTE FRANCS.
      Maintenant, mouchards et royalistes, criez au scandale !
      — (Pornin, La vérité sur la préfecture de police pendant l'administration de Caussidière. Réfutation des Calomnies-Chenu, par PORNIN, ex-commandant en chef des Montagnards, Ex-Président de comité organisateurs des Gardiens de Paris, 1850)
    • Ayant complété, cette année même, ses trente années de service obligatoire, on lui avait remis, au 1er janvier, la croix de la Légion d’honneur, qui récompense, dans ces administrations militarisées, la longue et misérable servitude — (on dit : loyaux services) — de ces tristes forçats rivés au carton vert. — (Guy de Maupassant , En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 129.)
    • Après six ans de bons et loyaux services, Lost disparaîtra des écrans de télévision américains le 23 mai prochain. — (http://www.actustar.com/Actualites/33869/daniel-dae-kim-a-recu-le-script-du-dernier-lost)
    • Lundi 27 et mardi 28 août, deux gradés de l’armée de l’air rendent leur tablier après de longues années de bons et loyaux services. — (Franck Bouaziz , « Dans l’armée de l’air, les pots de départ et d’arrivée sont chers » sur Liberation.fr. Mis en ligne le 28 août 2018)

TraductionsModifier