Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1855) De l’anglais bookmaker ; mais l'anglais bookmaker, n'est attesté comme terme de turf seulement depuis 1862[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bookmaker bookmakers
\buk.mɛ.kœʁ\

bookmaker \buk.mɛ.kœʁ\ masculin

  1. (Anglicisme) Celui qui fait métier d’accepter les paris à la cote dans les courses de chevaux et qui les inscrit sur un livre.
    • Les individus qui spéculent sur les courses sont appelés Bookmakers, et les paris sont inscrits sur un livre officiel que l’on appelle Betting-Book. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Il avait gâté son coup superbe par une plate bêtise, un vol idiot, en chargeant Maréchal, un bookmaker véreux, de donner pour son compte deux mille louis contre Lusignan. — (Émile Zola, Nana, 1881)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De book et maker

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bookmaker
\Prononciation ?\
bookmakers
\Prononciation ?\

bookmaker

  1. (Livre) Personne qui imprime et assemble les livres.
    • Gutenberg developed the printing press, and so became the first modern bookmaker.
  2. Bookmaker.
    • The bookmaker has to set the odds for the racing bets.

SynonymesModifier

Voir aussiModifier

  • bookmaker sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)