FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français « bord ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bordée bordées
\bɔʁ.de\

bordée \bɔʁ.de\ féminin

  1. (Marine) Ligne de canons rangés de chaque bord d’un ancien navire.
  2. (Par extension) Décharge simultanée de tous les canons du même bord d’un navire.
  3. (Par extension) Salve de l’artillerie du bord.
    • Lâcher une bordée contre l’ennemi. — Tirer une bordée. — Envoyer une bordée. — Essuyer une bordée.
  4. (Marine) Partie de l’équipage attachée à un service donné du bord.
  5. (Par extension) (Marine) Division en moitié de l’équipage
  6. (Par extension) (Marine) Temps pendant laquelle une fraction de l’équipage alterne avec l’autre.
  7. (Figuré) Mots, sons, nombreux émis simultanément ou de façon rapprochée.
  8. (Absolument)
    • Il lui a lâché une bordée
    • Il a essuyé une furieuse bordée.
  9. (Marine) Route que fait un navire sur un certain cap.
  10. (Par analogie) Sortie en ville des marins, généralement lors d’une escale.
  11. (Par extension) Sortie en ville de militaires.
    • Cinq régiments qu’on lâche dans une ville, et pour la première fois depuis quatre ans, il faut prévoir une vaste bordée ! — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 43.)
  12. (Par extension) Cheminement de cabaret en cabaret, d'homme en goguette.
    • La Moussotte n'avait pas été le moins du monde émue de l’absence prolongée de « son homme » ; il y avait beau temps qu’elle était habituée à ces bordées, si régulières qu’elles en étaient presque devenues réglementaires […]. — (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  13. (Québec) (Météorologie) Averse, en parlant de la neige.
    • Ce fut au milieu d’une belle bordée de neige que je dus atteler le traîneau pour aller chercher le renfort nécessaire. — (Maurice Constantin-Weyer, Un homme se penche sur son passé, 1928, réédition Nelson, page 198)
    • Cette première véritable bordée de neige survient à peine quelques jours après un redoux exceptionnel en cette saison. — (Nora T. Lamontagne, La première bordée sur le sud-ouest, Le Journal de Montréal, 21 novembre 2020)
    • Une première bonne bordée de neige sur le sud-est du Québec — (Jérôme Gagnon, Une première bonne bordée de neige sur le sud-est du Québec, Le Journal de Québec, 11 décembre 2020)
  14. Contenu d’une quantité importante.
    • En banlieue, c’est surtout par les tramways que la vie vous arrive le matin. Il en passait des pleins paquets avec de pleines bordées d’ahuris brinquebalant, dès le petit jour, par le boulevard Minotaure, qui descendaient vers le boulot. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 296)

TraductionsModifier

DérivésModifier

Forme d’adjectif Modifier

bordée \bɔʁ.de\

  1. Féminin singulier de bordé.
    • La berline noire est stationnée devant l'école, moteur au ralenti, en double file, dans une rue tranquille et bordée d'arbres. — (Karen Cleveland, Toute la vérité, Paris : Pocket, 2019, ISBN 2-2662-8786-9, page 219)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe border
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
bordée

bordée \bɔʁ.de\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe border.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier