FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’occitan bòria.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
borie bories
\bɔ.ʁi\
 
Grande cabane en pierre sèche à Gordes (Vaucluse), appelée borie depuis la fin des années 1970 (sens 2).

borie \bɔ.ʁi\ féminin

  1. (Aquitaine) Grand domaine agricole.
  2. (Provence) Cabane de pierres sèches qui servait au paysan, propriétaire d'une parcelle éloignée du village, à remiser des outils, à entreposer provisoirement sa récolte, à abriter un animal de bât et à se protéger des intempéries.
    • Elles sont désignées dans ce secteur sous le nom de « bories », (…), je suis obligé de l’employer faute d’un autre, pour désigner cet édifice… — (Pierre Desaulle, Les bories du Vaucluse, région de Bonnieux, Édition A & J Picard, 1976.)
    • Ailleurs, elles portent le nom de […] « bories» (Provence)… — (L’Express, n°2870, 2006.)
    • Il y aurait lieu d’examiner ici la place qu’ont pu y tenir des traditions celtiques toujours attestées dans les Îles Britanniques par ce qui subsiste d’anciens tumulus de forme ronde, et cela nous conduirait à retrouver en France même, et dans toutes les régions peuplées par les Celtes, le goût pour la forme circulaire dans les habitations, qu’il s’agisse des mardelles de Normandie ou de nombre de bories du Sud-Ouest ou de Provence. — (Régine Pernoud, Les templiers, Que sais-je ?, 1974, 11e édition, 2019, pages 38-39.)

VariantesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

  • borie sur l’encyclopédie Wikipédia