Voir aussi : Borne, borne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVe siècle) De borner.

Adjectif Modifier

borné

Singulier Pluriel
Masculin borné
\bɔʁ.ne\

bornés
\bɔʁ.ne\
Féminin bornée
\bɔʁ.ne\
bornées
\bɔʁ.ne\
  1. Qui a des bornes, qui est limité par des obstacles.
    • Horizon borné.
  2. (Figuré) Qui est peu intelligent ; qui est intellectuellement médiocre.
    • Non seulement il y a beaucoup d’esprits bornés, mais même leurs bornes sont mal posées. — (Rivarol)
    • […]; comme Combes avait parlé de l’enseignement superficiel et borné de nos écoles primaires, F. Buisson crut devoir protester, en sa qualité de grand pédagogue de la troisième République : […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.315)
    • Il parlait de sa mère dont les idées étaient bornées comme deux sous de poivre et quatre sous de café, il en parlait ainsi parce qu’il avait les idées ouvertes. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 77)
  3. (Mathématiques) Qui admet une borne.
    • Suite bornée à droite, à gauche.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe borner
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
borné

borné \bɔʁ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier de borner.

PrononciationModifier