bouffer la chatte

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Composé de bouffer (« manger ») et de chatte (« sexe des femmes »).

Locution verbale Modifier

 
Dessin satyrique représentant l'expression bouffer la chatte.

bouffer la chatte \bu.fe la ʃat\ (se conjugue → voir la conjugaison de bouffer)

  1. (Vulgaire) (Figuré) Faire un cunnilingus.
    • Un type complètement saoul s'accrochait aux rebords de la table et plongeait son nez entre les cuisses de la fille. « Cinquante cents pour bouffer la chatte de Cindy. » Elle se laissait grignoter quelques secondes, puis elle l'envoyait valdinguer d'un violent coup de cul. — (Noël Balen , La planche à frissons, éd. Mille et une nuits, 2002)
    • Le cunni étant le terme savant bien orthographié, si vous faites une recherche pour en apprendre sur l’art du broute-minou, n’oubliez pas le deuxième N, sinon vous tomberez sur tout ce que le Web peut comporter de porno à direction masculine principalement du genre : « Deux salopes se bouffent la chatte au bord de la piscine ». — (Carmen Soggiu, « Cunnilingus : “Les hommes ne savent pas lécher, en général” », Rue89.com, 28 juillet 2012)
    • — […], un quart d'heure plus tard, elle était dans ma piaule et vingt sept minutes plus tard je lui bouffais la chatte comme si c'était mon dernier repas. — (Richard Price, Les seigneurs, 1974, traduit par Jacques Martinache, Presses de la Cité (Place des éditeurs), 2015)
    • Bah, il voulait me brouter le minou. C’était fun. OK, mais voilà. Finalement, je l’ai revu plusieurs soirs de suite et à chaque fois, la panne ! Je l’ai sucé pour le chauffer, mais après, la débandade ! Du coup, il m’a encore bouffé la chatte. — (Sandra Noël, Gigot bitume mortel, 2020, page 169)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier