bougnouliser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De bougnoule, avec le suffixe -iser.

Verbe Modifier

bougnouliser \bu.ɲu.li.ze\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se bougnouliser)

  1. (Vulgaire) (Injurieux) Rendre pareil à un bougnoule.
    • Comme j'avais pu le constater dans toute l'Indonésie, et comme il en serait bientôt dans tout l'Extrême-Orient, Sandakan se « bougnoulisait », comme nous disions entre Européens. Ce terme signifiait tout simplement que le règne des paillottes prévalait celui des bâtiments en dur, que le moindre indigène voulait s’affubler d'un veston à l’indienne, d'un chèche de policier, et que la plus grande pagaille régnait en moins de six mois. — (Sylvio Sereno, Latitude 9°-S, Éditions du Faucon Noir, 1956, chap. 1/p. 16)
    • Pour le Général, les musulmans n'étaient pas des Français. Et la démographie aidant, la France finirait par être mangée par une Algérie « intégrée ». « Voulez-vous être bougnoulisé ?, lança De Gaulle à Raymond Dronne. Vous marieriez votre fille à un bougnoule ? » — (François-Xavier de Vivie, « Le zénith illusoire de l'Algérie Française », Historia no 424 bis, mars 1982).
    • Nous sommes ici pour leur apporter les bienfaits de notre civilisation et non pour nous « bougnouliser ». N'as-tu pas remarqué qu'ils font partie de ces rares peuples qui n'ont inventé ni l'écriture ni la roue. — (José Trussart, Les Remous du grand fleuve, Éditions Edilivre, 2016, p. 131)

PrononciationModifier