boujonneur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

NotesModifier

Nous leur vueillons octroyer qu’il aient visiteurs et boujonneurs ou dit mestier de drapperie. (Du Cange, ib.)

  • (XVe siècle) Ne pourra nul mouiller les draps, jusques à ce qu’ilz soient scellez tous escruz, ou qu’ilz aient prins congié aux boujonneurs de les esbrouer seulement. (Du Cange, ib.)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
boujonneur boujonneurs
\bu.ʒɔ.nœʁ\

boujonneur \bu.ʒɔ.nœʁ\ masculin

  1. Se disait autrefois d’un juré du corps des drapiers.
    • Ces évolutions et ce flou dans la répartition des fonctions entraînent indubitablement des tensions, à la fois au sommet du système mais aussi entre les compagnons de la draperie et les boujonneurs. — (Pierre Bouet, ‎François Neveux, Les Villes normandes au Moyen Âge : renaissance, essor, crise, 2006)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier