Français modifier

Étymologie modifier

(Nom commun 1) (XIIIe siècle) Dérivé de boulange, avec le suffixe -ère.
(Nom commun 2) (Date à préciser) Par ellipse et substantivation de l’adjectif dans la locution à la boulangère[1].
(Nom commun 3) (Date à préciser) Du premier vers de la chanson sur laquelle est dansée cette ronde[2].

Nom commun 1 modifier

Singulier Pluriel
boulangère boulangères
\bu.lɑ̃.ʒɛʁ\
 
Une boulangère (1) au xviie siècle

boulangère \bu.lɑ̃.ʒɛʁ\ féminin (pour un homme, on dit : boulanger)

  1. (Métier) (Boulangerie) Artisane dont le métier est de fabriquer le pain, et de le vendre éventuellement.
    • Il prendra vos filles pour parfumeuses, pour cuisinières et pour boulangères. — (La Bible, « Livre de Samuel », 1923, traduction Augustin Crampon, paragraphe 8, ligne 13)
    • À 6 ans, elle savait déjà qu’elle voulait être boulangère. — (« Lise Rault, meilleure boulangère de France », dans La Nouvelle République du Centre-Ouest, 5 mai 2021 [texte intégral])
    • En fabriquant son pain comme le faisait sa grand-mère, cette boulangère ne subit pas la crise — (« En fabriquant son pain comme le faisait sa grand-mère, cette boulangère ne subit pas la crise », dans Ouest-France, 21 janvier 2023 [texte intégral])
  2. (Métier) (Boulangerie) Femme, patronne ou employée, dont le métier est de vendre le pain dans une boulangerie, sans participer à la fabrication.
    • Pendant qu’il attendait sa monnaie, un petit garçon de six ou huit ans, pauvrement mais proprement vêtu, entra dans la boutique du boulanger. « Madame, dit-il à la boulangère, maman m’envoie chercher un pain. » — (Pierre-Jules Hetzel, préface à Charles Perrault, Contes, Pierre-Jules Hetzel, 1867 (1re édition 1697))
  3. (Boulangerie, Christianisme) Sœur converse qui fait le pain d’un couvent de religieuses.
  4. (Vieilli) Épouse d’un boulanger[3].
    • La boulangère a des écus
      Qui ne lui coûtent guère. [bis]
      Elle en a, je les ai vus ;
      J’ai vu la boulangère aux écus,
      J’ai vu la boulangère.
      — (Pierre Gallet (1698-1757), La boulangère a des écus)

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Notes modifier

La locution à la boulangère utilise l’adjectif.

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

Traductions modifier

Nom commun 2 modifier

Singulier Pluriel
boulangère boulangères
\bu.lɑ̃.ʒɛʁ\
 
Une boulangère

boulangère \bu.lɑ̃.ʒɛʁ\ féminin

  1. (Cuisine) Plat cuisiné comprenant des pommes de terre et des ognons.
    • Boulangère de merlu au safran.

Traductions modifier

Nom commun 3 modifier

Singulier Pluriel
boulangère boulangères
\bu.lɑ̃.ʒɛʁ\

boulangère \bu.lɑ̃.ʒɛʁ\ féminin

  1. (Danse) Sorte de ronde[2].

Traductions modifier

Forme d’adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin boulanger
\bu.lɑ̃.ʒe\
boulangers
\bu.lɑ̃.ʒe\
Féminin boulangère
\bu.lɑ̃.ʒɛʁ\
boulangères
\bu.lɑ̃.ʒɛʁ\

boulangères \bu.lɑ̃.ʒɛʁ\

  1. Féminin pluriel de boulanger.
    • Nous revenons maintenant sur ce sujet, mais à un autre point de vue : au lieu d’étudier la composition chimique de la farine en général, il s’agit cette fois d’appliquer l’examen chimique à la détermination de la valeur boulangère relative d’une farine donnée. — (Léon Boutroux, Le pain et la panification, J.-B. Baillière & Fils, Paris, 1897, page 201)

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier

Sources modifier

  1. Alain ReyDictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert, Paris, 1992 (6e édition, 2022)
  2. a et b « boulangère », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  3. « boulangère », dans [Jésuites de] Trévoux, Dictionnaire universel françois et latin, 1704–1771 → consulter cet ouvrage

Bibliographie modifier