Voir aussi : Boulet

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De « boule » et du suffixe diminutif « -et ».
De Boulet un éleveur français normand. (race de chien)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
boulet boulets
\bu.lɛ\
 
Des boulets de canon. (1)
 
Des boulets de charbon. (4)

boulet \bu.lɛ\ masculin

  1. Boule de pierre ou de métal fondu, de différentes grosseurs, dont on chargeait les canons.
    • Presque aussitôt, une détonation plus violente se fit entendre, un éclatant jet de vapeur fusa des flancs du brick, et un boulet, frappant le haut des roches qui abritaient Ayrton et Pencroff, les fit voler en éclats, mais les deux tireurs n’avaient pas été touchés. — (Jules Verne, L’Île mystérieuse, 1875, troisième partie, chapitre III)
    • Et, au même instant, je me ressouvins que les boulets et la poudre à canon étaient restés à bord, et d’un coup de hache mettrait le tout à la disposition des scélérats. — (Robert Louis Stevenson, L'Île au trésor, 1883, chapitre XVII)
    • Les artilleurs savent qu’en donnant à un boulet une vitesse double, son pouvoir de pénétration ou énergie deviendra presque quadruple. — (Balfour Stewart, La conservation de l’énergie, 1875)
    • C’est pour monsieur Fialin et pour monsieur Mocquart,
      Que Lannes d’un boulet eut la cuisse coupée,
      — (Victor Hugo, Les châtiments, 1852, Napoléon III)
    • […] ; et par un hasard, qui fut accepté alors comme le plus heureux présage, en me débattant pendant la cérémonie, je passai ma petite tête dans un trou de boulet que le pavillon qui nous servait de lange avait reçu dans un combat mémorable. — (Édouard Corbière, Le Négrier, 1834, tome 1, chapitre I)
  2. Boule de métal que l’on attachait au pied des forçats.
  3. (Par analogie)
    • Ce pestiféré traîne partout avec lui comme autant de boulets son « quotidien », sa T.S.F., son « ciné », sa voiture à pétrole, sa terreur panique du silence et de la solitude, sa nervosité moutonnière, son imbécile respect de la mode, son amour du toc et ses papiers gras. — (Samivel, L’amateur d’abîmes, 1940, réédition Le Livre de Poche, page 174)
  4. Aggloméré de charbon de forme arrondie.
    • Quelques minutes plus tard, les ligots ronflaient sous une pelletée de boulets, et je passai dans un salle pour mettre en torche un vieux numéro du Courrier de l’Ouest : l’assemblage de margotins et de bûchettes, préparé d’avance, pétilla sec et je m’assis en tailleur devant un rideau de jeunes flammes qui n’avaient aucun besoin de soufflet. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956, page 135)
    • Il faut remplir les sacs de charbon de cinquante kilos sur la bascule en tenant compte des différentes qualités : anthracite, flambant, tête de moineau, boulet, une quinzaine de variétés au moins, et charger la voiture à bras. — (Roger Girard, Quand les Auvergnats partaient conquérir Paris, éditions Fayard, 1979, chapitre 9)
    • Briquettes ou boulets, ou bien encore en vrac. Le tas de charbon voisine avec le tas de pommes de terre. — (Philippe Claudel, Parfums, Charbon, Stock, 2012)
  5. (Hippologie) Articulation du canon avec le paturon dans le membre (« jambe ») d’un cheval.
    • Un cheval blessé au boulet.
    • Campés devant elles, ils les examinaient aussi avec les regards et les gestes d’amateurs qui, en arrêt devant un cheval, l’étudient solennellement, dessinent dans l’air, avec le doigt, l’élégante croupe et palpent le boulet comme s’ils lui tâtaient le pouls. — (Maurice Leblanc, Voici des ailes, 1898, réédition Éditions François Bourin, collection Libretto, 1999, page 13)
  6. (Belgique) Dans le pays de Liège, sorte de boulette de viande servie en sauce.
    • Georges commanda un boudin et Marthe un boulet avec des frites.
  7. (Péjoratif) (Par métonymie) (Du sens 2) Personne inutile, qui empêche d’avancer, souvent utilisé de manière injurieuse.
    • J’étais une grande sportive, j’étais classée au tennis. Je vis près des montagnes, je ne peux que les regarder. Je ne peux plus faire de rando ni de vélo. Pourtant, je suis pas mal. Mais comment voulez-vous que je refasse ma vie ? Je suis un boulet. — (Pascale Robert-Diard, Procès du Mediator : « C’est un poison ce médicament qu’on m’a donné ! », Le Monde. Mis en ligne le 22 novembre 2019)
    • Si Trump a été utile pendant les primaires de 2016 et que sa présidence a permis aux conservateurs d’asseoir leur contrôle sur la Cour suprême pour quelques décennies, il est devenu un boulet. — (Luc Laliberté, Le problème Trump, Le Journal de Québec, 16 novembre 2022)
  8. (Péjoratif) Personne idiote, gaffeuse, qui commet des boulettes.
  9. (Zootechnie) Synonyme de griffon boulet (race de chien).
  10. Boule de pierre, de verre ou de métal, d’une taille plus grande que celle de la bille, qui sert à des jeux d’enfants.
    • Je pense que le père Voie a été petit, a joué aux billes et au boulet. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, pages 22-23)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • boulet sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier