Voir aussi : Boulette

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Dérivé de boule avec le suffixe diminutif -ette.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
boulette boulettes
\bu.lɛt\
 
Des boulettes de viande.

boulette \bu.lɛt\ féminin

  1. Petite boule de cire, de papier, de mie de pain, etc.
    • Pendant tout le cours, ces deux écoliers se sont lancé des boulettes de pain à la figure.
    • Il en arracha un peu de mie pour faire une boulette et la lança railleusement par le vasistas d’une fenêtre sur laquelle il s’appuyait. — (Honoré de Balzac, Le Colonel Chabert, 1844)
    • Le sénateur Loyer roulait dans ses doigts des boulettes de mie de pain. Antique habitué des brasseries, c’est en pétrissant des miettes ou en taillant des bouchons qu’il trouvait des idées. Il leva sa face couperosée d’où pendait une barbe sale. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 325)
    1. (En particulier) Boulette de haschich.
  2. (Cuisine) Petites boules de pâte ou de chair hachée.
    • D’excellentes boulettes.
    • Mettre des boulettes de viande hachée dans un ragoût.
    • Donner une boulette empoisonnée à un chien.
    • Un petit roquet, assis sur le perron de la pharmacie, aboyait avec tant d’insistance, que chaque visiteur avait l’air d’entrer acheter des boulettes. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 167)
  3. (Figuré) (Familier) Bévue, sottise, bourde.

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • boulette sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier