Étymologie

modifier
(1663) De l’anglais bowling green (« étendue gazonnée pour jouer aux boules »).

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
boulingrin boulingrins
\bu.lɛ̃.ɡʁɛ̃\

boulingrin \bu.lɛ̃.ɡʁɛ̃\ masculin

  1. (Jardinage) Rectangle allongé, entouré de bordures et de pentes artificielles.
    • Il sépara ce cottage de son boulingrin orné de fleurs, de plates-bandes, la terrasse de sa villa, par une muraille basse le long de laquelle il planta une haie pour la cacher. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Ces arbrisseaux font aussi un très bel effet dans les bosquets et les boulingrins à cause de l'aspect de leurs fruits. — (Th.W. Forsyth, Traité de la culture des arbres fruitiers, 1803, page 197)
    • Ils se hâtaient maintenant vers la porte à claire-voie qui, tout au fond de la cour, permettait de passer dans l’ancien courtil du Relais, coincé entre la maison et l’usine et dont un grand-père avait fait, dans le goût de l’époque, une espèce de square, avec la tonnelle, la fausse grotte, la vasque à poissons rouges, les boules de buis sur boulingrin, les parterres en forme de gâteaux et les petits bancs réglementaires. — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Le Livre de Poche, pages 229-230)
    • Mais Mme Rezeau franchissait déjà le seuil, jetait un regard, qui parut un instant s'adoucir, sur le boulingrin, les ombrages, les petites allées de sable fin où avaient dû la promener jadis les bottines haut lacées de Mlle Pluvignec et tout de suite, poussant vers la villa, se heurtait aux premières défenses. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 35)
  2. Sport de boules sur gazon utilisant des boules en composite plastique ou, traditionnellement, en bois de gaïac.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier