bousiller

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(verbe 1) Viens des langues celtiques avec *bawa (« boue »)  [1].
(verbe 2) De l'occitan bosilhar (« détruire » ou « tatouer ») → voir bouse et -iller.

Verbe 1 Modifier

bousiller \bu.zi.je\ intransitif et transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Transitif) Construire en torchis, c'est à dire en utilisant entre autre de la boue.
  2. (Intransitif) (Sens propre) ou (Figuré) Faire du bousillage.
    • Faute de pierre, on bousille dans ce pays.
    • C’est un brouillon, il ne fait que bousiller.
    • — Oui, tes yeux vont se brouiller, tu vas bousiller et tu auras encore « du refusé ». — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)

Verbe 2Modifier

bousiller \bu.zi.je\ intransitif et transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Figuré) (Familier) Exécuter un ouvrage avec négligence.
    • Il a bousillé l’ouvrage.
  2. (Transitif) (Familier) Casser, détruire, mettre hors d’usage.
    • « Des mecs comme ça, il faudrait les bousiller tout de suite », répondit mon tortionnaire. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • J’ai des envies nouvelles, avoir le bac et larguer les bonnes sœurs pour faire philo au lycée, cette année-là, cette classe-là que j’attends comme une révélation, il ne faut pas que la religion me la bousille. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 380)
    • Mardi était notre jour sacré, je n'allais pas tout bousiller pour une chouinerie de gamin. Tiens, pour un peu plus encore, j'en aurais chialé. — (François-Henri Soulié, Il n'y a pas de passé simple, éd. Le Masque, 2016, chap. 47)
  3. (Familier)
    1. Tuer.
      • [...] un tonnerre d’applaudissements roule dans le cabaret, mais je vous prie de croire qu’il stoppe net quand la salle entière s’aperçoit qu’on a bel et bien bousillé Willie le Pigeon. Il était affalé en avant et sa tête avait renversé le pot de fleurs placé au centre de la table. — (Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris, traduction de Marcel Duhamel, Gallimard, 1945)
      • C’est ce qu’il fera bientôt, probablement au petit matin, avant que tout le monde rentre à la maison pour les fêtes. Comme on souhaite éviter que le président vienne tout bousiller avec son veto, il faudra se contenter du plus petit dénominateur commun, qui risque de ne satisfaire personne. — (Pierre Martin, « La relance plombée par un Congrès divisé », Le journal de Québec, 17 décembre 2020)
    2. (Figuré) Détruire, ravager moralement.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

DérivésModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier