bouturable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1836) Dérivé de bouturer, avec le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
bouturable bouturables
\bu.ty.ʁabl\

bouturable \bu.ty.ʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Horticulture) Qui peut être bouturé, reproduit par bouture.
    • Aurions-nous songé à bouturer ? mais tout ce qui était bouturable avait été bouturé jusqu’à satiété. — (Jean-Baptiste Van Mons, Arbres fruitiers; leur culture en Belgique et leur propagation par la graine, ou pomonomie belge expérimentale et raisonnée, tome second, L. Dusart et H. Vandenbroeck, Louvain, 1836, page 135)
    • M. Audibert spécialement en a créé plusieurs centaines, et sous le nom de mûrier hybride, il en répand une bouturable qui craint peu la gelée et qui donne de belles feuilles. — (Marc-Antoine Puvis, De l’art séricicole au printemps de 1840, Chez Mme Huzard, Paris, 1840, page 26)
    • On peut certes tourner la difficulté en passant par la greffe; mais outre le fait qu’elle introduit une manipulation supplémentaire, cette technique n’est valable que si le greffon, une fois bien développé, est bouturable, si on veut multiplier le matériel guéri. — (Roger Jean Gautheret, La culture des tissus et des cellules des végétaux, Masson, Paris, 1977, page 227)

TraductionsModifier