Voir aussi : breche, Brèche, Brêche, bréché

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (1119)[1] Du vieux-francique *breka « brisé », adapté en gallo-roman en *brecca avec gémination (le latin sicca donne sèche), car le mot fut emprunté à une époque ou les occlusives sourdes simples n’existaient plus à l’intervocalique, en gallo-roman du Nord.
(Nom 2) (1611)[1] Du ligure bresche, en italien breccia, terme minéralogique attesté dès (1469). Cette roche est très présente en Ligurie. Apparenté au précédent.
(Nom 3) Origine inconnue. Peut-être est-il issu du dessin présent sur les ailes de l'animal semblant former deux entailles.
(Nom 4) Voir l’ancien français bresche, de même sens.
(Nom 5) De l’anglais breach, popularisé par le roman Moby-Dick.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
brèche brèches
\bʁɛʃ\

brèche \bʁɛʃ\ féminin

  1. Ouverture dans une clôture, un mur, une haie
    • La dimension de la litière obligea plusieurs fois de faire élargir des chemins et abattre les murailles de quelques villes et villages où elle ne pouvait entrer ; en sorte, disent les auteurs des manuscrits du temps, tout pleins d’une sincère admiration pour ce luxe, en sorte qu’il semblait un conquérant qui entre par la brèche. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)
    • L’ennemi entrait dans la ville par escalade ou par une brèche, sans que pour cela la garnison se rendît ; car alors, celle-ci renfermée dans les tours qui, je le répète, sont autant de réduits indépendants, pouvait se défendre encore. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Au bout de cinq minutes de cette course, il parvint à un endroit où le mur avait une sorte de brèche ; il la franchit. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Ouvrir une brèche dans une artère de calibre important afin de réaliser un cathétérisme.
  2. (Par extension) Vide ou cassure que l’on fait dans quelque chose.
    • J’obstrue avec du coton et de l’étoupe la brèche que présente le pont. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil’'; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le tranchant de ce couteau a de nombreuses brèches.
  3. Partie entamée d'un ensemble.
    • Il y a une brèche à ce pâté, quelqu’un en a mangé une partie. — On a abattu cent arpents de bois dans cette forêt, cela fait une grande brèche.
  4. (Sens figuré) Tort, dommage que l’on fait à quelque chose, la diminution d’un bien qui devrait être conservé entier, intact.
    • Il a fait une brèche à sa réputation.
    • Cela fait brèche à sa fortune.
  5. (Tennis) Écart de deux jeux d’avance[2], break.
  6. (Marine) Ouverture dans la coque résistante d’un sous-marin pour embarquer du matériel.
  7. (Génétique) Absence d’un ou plusieurs nucléotides dans un des deux brins de l’ADN.
    • La transposition s'accompagne, en effet, d'une brèche dans l’ADN, qui peut être réparée par conversion génique, séquence partiellement homologue aux bords de la brèche servant de donneur. — (Jean Deutsch, La drosophile: des chromosomes aux molécules, 1994, page 97)
  8. (Géologie) Roche détritique appartenant à la famille des conglomérats.
    • La chapelle de la Vierge, entièrement revêtue de porphyre, de jaspe, de brèches jaunes et violettes d’un poli admirable, est d’une richesse qui dépasse les splendeurs des Mille et une Nuits. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyponymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   brèche figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : apiculture.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
brèche brèches
\bʁɛʃ\
 
De la brèche de tempête.

brèche \bʁɛʃ\ féminin

  1. (Géologie) Réunion de pierres agglutinées par un ciment naturel.
    • Les alluvions anciennes […] sont essentiellement formées d'un sable quartzeux dans la masse duquel on rencontre du gravier et des cailloux roulés de nature variable : porphyre pétrosiliceux, brèche, granite à amphibole des Ballons, porphyrites et quartzites, celles-ci provenant du démantèlement des poudingues de grès. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 15)
    • Brèche. Roche hétérogène, formée de fragments assez volumineux, anguleux, quelquefois émoussés mais non roulés, agglutinés par une pâte contemporaine ou un peu postérieure à la formation des fragments. — (Nicolas Jean-Baptiste Gaston Guibourt, Histoire naturelle des drogues simples, Cambridge University Press, 2014, p. 496)
    • Là, au moins deux grands fossiles ont été exhumés. Arrachés à la terre devrait-on dire, tant ils étaient incarcérés dans les brèches, et tant a été difficile leur extraction. Tout d’abord Mrs Ples, un Australopithecus africanus (mâle en réalité) découvert par Robert Broom en 1947. — (Denis Sergent À la recherche des ancêtres de l’homme - Journal La Croix, page 13-14, 8 septembre 2015)
    • Les ossements, très fragiles et souvent associés à ceux d’animaux (léopard, hyène), sont pris dans un sédiment, la brèche, aussi solide que du béton.— (Denis Sergent À la recherche des ancêtres de l’homme - Journal La Croix, page 13-14, 8 septembre 2015)
  2. (Marbrerie) Sorte de marbre veiné qui semble formé d’un amas de petits cailloux de différentes couleurs fortement unis, de manière qu'en le cassant il se forme des brèches qui lui ont fait donner ce nom.
    • De la brèche violette.
    • […] bronze, stuc, bois précieux, fer forgé, brèche de Numibie. — (Stéphane Foucart, « Au Métropole », Le Monde, 31 juillet 2015, p. 23)

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

brèche \bʁɛʃ\ féminin (pluriel à préciser)

 
Une brèche.
 
Des chenilles de brèche.
  1. (Entomologie) Papillon noctuidé d'Europe et d'Afrique du Nord, dont le dos des ailes est de couleur brune à paille.

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

Nom commun 4Modifier

brèche \bʁɛʃ\ féminin (pluriel à préciser)

  1. Rayon de miel.
    • Un cérificateur est constitué par une caisse en bois ou en métal munie d'un couvercle vitré. On le place au soleil pour accumuler de l'énergie calorifique et fondre ainsi les rayons que l'on y a disposé. La cire se sépare peu à peu des cocons et du pollen et s'écoule sur le fond incliné. Les dimensions du cérificateur sont fonction de la quantité moyenne de brèches à traiter. — (Bulletin technique apicole, vol. 20-21, Office pour l'information et la documentation en apiculture, 1993, page 8)
    • Dans certaines régions apicoles, et notamment du Massif central aux Cévennes, il arrive que l’on trouve sans trop de peine du miel en brèche, y compris dans certains supermarchés. C’est du miel encore en rayon, tel qu’il se présente quand l’apiculteur l’extrait de la ruche. — (Les Secrets du miel : 50 usages incontournables, page 43, Collectif, 2011, Larousse)

TraductionsModifier

Nom commun 5Modifier

Singulier Pluriel
brèche brèches
\bʁɛʃ\
 
Brèche d’une baleine en Alaska.
 
Une baleine franche australe amorçant une brèche.

brèche \bʁɛʃ\ féminin

  1. (Zoologie) Saut effectué par un cachalot, une baleine, jaillissant de l’océan à la verticale.
    • La chose est manifeste chez Moby Dick : à chacune de ses apparitions attestées, ou presque, il se fend d’un pont, d’une montagne, d’un arc-en-ciel au-dessus des eaux – œuvres spectaculaires par ailleurs appelées brèche (breach) par Ismahel, le bonhomme narrateur, et par tous les Anglo-Saxons. — (Nicolas Cavaillès, Pourquoi le saut des baleines, Éditions du Sonneur, Paris, 2015)
    • En octobre 2004, des chercheurs du Centre de recherche sur les baleines de l’Université de Southern Cross ont pu prélever des échantillons de peau de Migaloo lorsqu’il a fait une brèche, laissant des fragments dans l’eau. — (Migaloo la baleine blanche est de retour en Australie, animauxmarins.fr, 20 juin 2020)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe brécher
Indicatif Présent je brèche
il/elle/on brèche
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je brèche
qu’il/elle/on brèche
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
brèche

brèche \bʁɛʃ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de brécher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de brécher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de brécher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de brécher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de brécher.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « brèche », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. « brèche », FranceTerme, Délégation générale à la langue française et aux langues de France.