Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1735) → voir brûler et gueule

Nom commun Modifier

Invariable
brûle-gueule
\bʁyl.ɡœl\
Singulier Pluriel
brûle-gueule brûle-gueules
\bʁyl.ɡœl\

brûle-gueule masculin parfois invariable (orthographe traditionnelle)

  1. Pipe à tuyau très court.
    • Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
      Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
      L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
      L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !
      — (Charles Baudelaire; L’Albatros, dans Les Fleurs du mal)
  2. (Populaire) Alcool très fort, presque imbuvable.
    • Vêtu d’un chandail humide et porteur d’une casquette spongieuse, déformée, d’un pantalon trop court et de godillots à clous, le gars tétait un authentique brûle-gueule de terre-neuva. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

VariantesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier