braconner

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l'occitan bracon, issu de l'accusatif germanique *brakkon "chien de chasse". Voir braque

Verbe Modifier

 
Piège utilisé pour braconner.

braconner \bʁa.kɔ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Chasser furtivement et sans permission sur les terres d’autrui pour faire son profit du gibier.
    • Rien ne l'effrayait, rien ne l'ébranlait. Il braconnait. Plus par malice que par pure nécessité. Tout y passait, gibier à poils ou poissons luisants. Il ne craignait ni Dieu ni Diable. — (Raymond Charretier, « En joue ! F... ! », dans Café noir: nouvelles en noir et blanc, Éditions Edilivre, 2013, page 123)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)


braconner \bʁa.kɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Chasser furtivement et sans permission un gibier.
    • […] le gentil clerc de Copmanhurst est un homme connu : c’est lui qui tue la moitié des daims qu’on braconne dans ces environs. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il est expédient de bifurquer à faux pour dérouter les pillards qui braconnent les tenderies dès l'aube, avant le propriétaire. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier