Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du verbe braquer (d’étymon inconnu), suffixé de -age (qui marque une action).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
braquage braquages
\bʁa.kaʒ\

braquage \bʁa.kaʒ\ masculin

  1. Action d’orienter une pièce mécanique mobile d’un véhicule afin de le faire tourner.
    • Braquage des roues d’une voiture.
    • Braquage des ailerons d’un avion.
  2. (Par ellipse d’angle de braquage) Angle que fait cette pièce mécanique avec sa position normale.
    • L’avion obéit à l'action de 2 gouvernes : les ailerons, dont le braquage est représenté par ξ, le gouvernail de direction, dont le braquage est représenté par ζ. (Roger Piret éd., Actes, Editest, 1972, p. 159)
  3. (Familier) Extorsion effectuée avec la menace ou l’usage d’une arme.
    • Braquage d’une banque.
    • De la Banque de France à la porte de Choisy, notre quatuor ne perdait à aucun moment de vue la voiture transportant les fonds, mais aucun signe d’une agression imminente n’était perceptible. « Le Maréchal » n’était pas homme à s’aventurer dans un tel braquage sans en avoir pesé tous les risques. — (Roger Le Taillanter, « Le Grand » : ma vie de flic, p. 285. Éd. Plon, 1995.)

NotesModifier

Jusque vers les années 1970, l’acception « extorsion » était plutôt du registre de l’argot, avant de passer dans le langage parlé courant.

SynonymesModifier

Extorsion
attaque à main armée, hold-up

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   braquage figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : police.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • braquage sur l’encyclopédie Wikipédia