FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’italien bravura.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bravoure bravoures
\bʁa.vuʁ\

bravoure \bʁa.vuʁ\ féminin

  1. Courage guerrier ; vaillance.
    • Sa figure, une de celles que la bravoure a marquées de son cachet, offrait le type que cherche aujourd'hui l'artiste quand il songe à représenter un des héros de la France impériale. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Il avait plus de cran au front. Il était même très brave, d'une bravoure innocente. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 258)
    • Certes, Jean-Luc en tira l’avantage essentiel en utilisant ses talents de conteur qui transformaient en acte de bravoure sa fuite devant les policiers. Mais il eut le bon goût de m’associer dans le récit de son épopée. — (Jean-Pierre Hoss, Impasse Valmy, Mon Petit Éditeur, 2013, p. 41)
    • Cependant jamais soldats ne méritèrent plus d'être victorieux ; ceux de la brigade d’Austrasie, surtout, donnèrent l'exemple de la plus grande bravoure : […]. — (Charles Cunat, Le bailli de Suffren: Sa vie, ses voyages, La Rochelle : Éditions la Découvrance., 2008)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier