brindille

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De brin avec suffixe -ille, le -d- intercalaire se trouve déjà dans la forme ancienne brindelle.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
brindille brindilles
\bʁɛ̃.dij\
 
Un ballon jaune s’est accroché à une brindille (1).

brindille \bʁɛ̃.dij\ féminin

  1. Branche d’arbre mince et courte.
    • Les brindilles sont imprimées sur nos mains, nos joues, même la joue malade, et jusqu’au soir nous aurons l'air d’avoir dormi entre l’époque tertiaire et l’époque quaternaire. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Sans souci des brindilles qui le giflent, des ronces qui l’agriffent, il court, il court, pareil au solitaire qui charge l’ennemi. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Figuré) Brin, bout, petit morceau.
    • Pas la moindre brindille d’espoir à l’horizon!
  3. (Figuré) Une belle fille mince et grande.
  4. Fer plat travaillé de manière à faire des volutes et servant de décors sur grilles et les balcons en fer forgé.
    • Trois montants , deux aux angles et un au centre , séparent ces travées , composées chacune de trois divisions de brindilles , espèce de contrecourbes en fer forgé avec fleurons . — (Charles Fichot, Statistique monumentale du département de l'Aube, volume 3, Éd. Lacroix, Troyes 1889)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier