Voir aussi : Brochet

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (1268) Dérivé de broche avec le suffixe -et (en raison du museau pointu de ce poisson).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
brochet brochets
\bʁɔ.ʃɛ\
 
Un grand brochet au parc aquarium du Québec

brochet \bʁɔ.ʃɛ\ masculin

  1. (Ichtyologie) Poisson d’eau douce, au corps allongé et dont la bouche est garnie de dents nombreuses, fortes et pointues (genre Esox).
    • L’onde était transparente ainsi qu’aux plus beaux jours ;
      Ma commère la Carpe y faisait mille tours
      Avec le Brochet son compère.
      — (Jean de La Fontaine, Le Héron)
    • On pêche fréquemment dans le Rhône le barbeau et le goujon, quelquefois la truite ordinaire, la truite saumonée et même le saumon, le plus souvent la carpe, le brochet et les deux espèces d'anguilles de nos marais , que distinguent fort bien nos pêcheurs et mieux encore nos gourmets. A certaines époques, on y prend des esturgeons et des aloses en grande quantité. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 81-82)
    • Les grands brochets, allongeant leurs becs féroces, brigands des eaux, rudes, d’un gris de fer. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • […] tout notre attirail de pêche était prêt. Nous avions acheté des vifs pour pêcher le brochet à Montereau. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Le brochet se nomme lançon et lanceron, quand il est très jeune ; poignard, quand il est d’une grosseur moyenne ; carreau, quand il est plus gros. On l’appelle encore béquet et béchet dans quelques départemens de France. — (M. Pesson-Maisonneuve, Manuel du pêcheur ou Traité général de toutes sortes de pêches, Librairie encyclopédique Roret, 1834, 2e éd., p. 95)
  2. (Spécialement) Grand brochet (Esox lucius).
  3. (Cuisine) Ce poisson apprêté pour être mangé.
    • L'ombre de M. de Lagreau savourait sans doute, entre autres mets délectables, le brochet maître-d’hôtel, les bouchées financière, le poulet à la crème, et louait hautement son confrère de « La Toque Blanche », à Eymet (Dordogne), […]. — (Bulletin de la Société des amis de Montaigne, 1957, p. 27)
  4. (Littéraire) (Figuré) Homme cupide et sans scrupules ; requin.
    • « Ce coquin, ce brochet, m’accuser de trafiquer des traités ! Le reproche est pour le moins plaisant venant de lui, qui a passé sa vie à se vendre au plus offrant… » — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 2, « La Reine étranglée »)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  brochet figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : quenelle.

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
brochet brochets
\bʁɔ.ʃɛ\

brochet \bʁɔ.ʃɛ\ masculin

  1. (Métrologie) (Désuet) Ancienne mesure de volume helvétique.

HolonymesModifier

MéronymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • brochet sur le Dico des Ados 
  • brochet sur l’encyclopédie Vikidia  
  • Brochet sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier