Voir aussi : Brougham

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De l’anglais brougham.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
brougham broughams
\Prononciation ?\

brougham \Prononciation ?\ masculin

  1. Voiture hippomobile légère.
    • Il [lord Brougham] faisait usage d'une voiture petite et basse de son invention, qui fut appelée et qui s'appelle encore un brougham. — (Journal officiel, 1er janvier 1872)
    • Je me fais même couper les cheveux à crédit et, tant que c’était possible, j’ai eu un brougham pour ne rien dépenser en fiacres. — (Anthony Trollope, Quelle époque !, 1875, traduit par Alain Jumeau, J’ai Lu, 2009, page 29)
    • J'arrêtai le brougham, je sortis et après quelques minutes de conversation, je persuadai deux de ces filles publiques de monter dans la voiture avec moi. — (Jack London, « Le Talon de fer », traduction de Marie-Claire Pasquier, in Romans, récits et nouvelles, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », vol. II, 2016, p. 270)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   brougham figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : automobile.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • brougham sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du baron écossais Henry Brougham, qui mit cette voiture à la mode dans les années 1850.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
brougham
\Prononciation ?\
broughams
\Prononciation ?\

brougham

  1. Brougham.
    • “Yes,” he continued, glancing out of the window. “A nice little brougham and a pair of beauties.” — (Conan Doyle, A Scandal In Bohemia, 1891)