Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Buse, bûse, Buße, busé

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (XVe siècle)[1] Du latin buteo (« buse »)[1] devenu *busio en bas-latin[2] → voir buison et buson en ancien français. Ou de l’arabe باز, bâz (« faucon »)[3].
(Nom commun 2) Du latin bucina (« trompette ») → voir buse et busel en ancien français.
(Nom commun 3) Du nom de marque La buse.
(Nom commun 4) De l’italien busto (« corset renforcé »). → voir buz, buste et busc en moyen français.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
buse buses
\byz\
 
Une buse variable mâle.
 
Une buse féroce.
 
Une buse pattue.
 
Armoiries avec une buse (sens héraldique)

buse \byz\ féminin

  1. (Ornithologie) Oiseau de proie, rapace diurne (falconiforme) de la famille des accipitridés, du genre Buteo, au plumage brun tacheté et que l’on considère comme dépourvu d’intelligence et dont il existe plusieurs espèces en Europe.
    • Le cri de la buse variable ressemble à un miaulement haut perché, on dit qu’elle piaule.
    • En outre, la buse, comme l’aigle et le milan, fait partie des oiseaux ignobles, c’est-à-dire des oiseaux de proie qui ne se laissent pas dresser pour la chasse au vol. — (Michèle Lenoble-Pinson, Poil et plume, 1989)
    • Grand, sec, grisonnant, le visage enflammé, le nez en bec de buse. — (Alphonse Daudet, La mort de Chauvin, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 101.)
  2. (Figuré) (Familier) Personne ignorante, stupide ou bornée ; sot, idiot.
    • Tu es vraiment une buse !
  3. (Familier) (Belgique) (Nord de la France et Champagne) Échec à une élection, à un examen etc.
    • Alors, tu as réussi ton concours d’entrée ? Ne m’en parle pas, je me suis pris une buse !
  4. (Héraldique) (Rare) Meuble représentant un disque de couleur rouge dans les armoiries. Il s’agit de l’ancien nom du tourteau de gueules, bien que certains auteurs l’ont également donné au tourteau de pourpre. À rapprocher de besant, besant-tourteau, gulpe, guse, heurte, œil de faucon, ogoesse, plate, pomme, somme, tourteau, tourteau-besant et volet.
    • D’argent à un tourteau de gueules (buse), qui est des Seigneurs de Montpellier’' → voir illustration « armoiries avec une buse »

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
buse buses
\byz\
 
Changement de buse sur une boudineuse-désaéreuse

buse \byz\ féminin

  1. Canalisation utilisée pour la construction de puits ou de ponceaux ou de regards de visite.
    • Pour ne pas dessécher complétement le bief [de la Bièvre], situé entre la rue Geoffroy-Saint-Hilaire et le bureau de l'hôpital, les ingénieurs établirent sous la voûte de l'égout collecteur une buse en bois dont le débit peut être réglé à volonté et au moyen de laquelle on effectue le remplissage du bief. — (Gaz. des trib., 17 septembre 1873, p. 894)
  2. (Hydraulique) Tuyau, ouvrage hydraulique ou routier de forme cylindrique, circulaire ou ovale.
    • Le fleuve lui, a été canalisé et prié de passer sous la route par un gros entonnoir appelé buse avant de se jeter dans la mer. — (Emmanuelle Réju, À Quiberville, le maire se bat contre la montée des eaux, Journal La Croix, page 2, 20 mars 2015)
  3. (Technique) (Hydraulique) Accessoire de forme cylindrique, généralement creux et destiné à l’aspiration.
    • Cet aspirateur vient avec plusieurs buses.
  4. (Technique) (Hydraulique) Élément creux de forme cylindrique ou conique, destiné à souffler ou à projeter de l'air, un gaz ou injecter un liquide, en quantité maîtrisée.
    • Les buses d’une imprimante à jet d’encre.
    • Les buses des injecteurs d’un moteur à essence.
    • Les buses d’un appareil de lavage de bouteilles ou de voitures automobiles.
    • Les buses de soufflage permettant de créer une concentration d'air en un point déterminé pour effectuer un séchage efficace.
    • La buse d’un chalumeau oxyacétylénique.

SynonymesModifier

Ouvrage hydraulique :

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
buse buses
\byz\

buse \byz\ féminin

  1. Bière artisanale brassée à Villars-Sainte-Croix dans le canton de Vaud en Suisse.
    • La buse est une bière helvétique d’inspiration britannique: peu alcoolisée, légère amertume, arômes fruités.

Nom commun 4Modifier

buse \byz\ masculin

  1. (Désuet) Variante de busc.
    • On devinait son corps au naturel sans les étouffements de corset, de buse, et les embarras des jupons. Quand elle passait devant la lumière de ses chandeliers, on pouvait apprécier les ombres révélatrices d’une vraie beauté. — (Jean-Pierre Dufreigne, Napoléon III, Un si charmant jeune homme, 2007)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe buser
Indicatif Présent je buse
il/elle/on buse
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je buse
qu’il/elle/on buse
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
buse

buse \byz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de buser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de buser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de buser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de buser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de buser.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • buse sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Buse (oiseau) sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. a et b « buse », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. « buse », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  3. Henri Lammens, Remarques sur les mots français dérivés de l'arabe, Beyrouth Impr. Catholique, 1890, pp. 59/61

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) Du latin buxa.
(Nom 2) Du latin bucina[1].

Nom commun 1 Modifier

buse \Prononciation ?\ masculin

  1. Boite.

Apparentés étymologiquesModifier

  • buscon, cimetière (endroit où les gens sont en boite)

Nom commun 2Modifier

buse \Prononciation ?\ masculin

  1. Tuyau, buse.
    • Comment il se estoit fait enclorre une fois dedans ung tonnel de verre si subtillement que eaue ne povoit entrer dedans, et si avoit air par les buses. — (Perceforest, t. I, f° 22, XVe s.)

VariantesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

TurcModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

buse \bu.sɛ\

  1. Baiser.