Voir aussi : Celadon, Céladon, celadon, celadón

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De Céladon, héros de L’Astrée d’Honoré d'Urfé, 1607, amant délicat faisant preuve d’une tendresse fade, dont le costume de berger était agrémenté de rubans verts. Plus avant, du latin Celadon, guerrier dans les Métamorphoses d’Ovide.
(1617) Apparait sous forme adjective avec le sens de « pâle, délicat » (un pastel céladon) ; (1686) substantif ayant le sens de « amant délicat ».

Adjectif Modifier

céladon \se.la.dɔ̃\ invariable

  1. Vert tendre. #83A697
    • Un fond de faïences bleu céladon. — (Maurice Barrès, Une Enquête aux pays du Levant, t. 2, 1923)
    • Il lui offrit un chapeau orné d’un joli ruban céladon.
  2. Platonique, gnangnan.
    • … lettre qu'il trouva plus céladon encore et plus plate que celle qui était à la poste. — (Stendhal, Lucien Leuwen, t. 2, 1836)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
céladon céladons
\se.la.dɔ̃\
 
(3) Céladon de la dynastie des Song du Nord.

céladon \se.la.dɔ̃\ masculin

  1. (Vieilli) (Ironique) Amant sentimental, délicat et passionné.
    • Les céladons ne connaissent les rivières que pour s’y jeter de désespoir.
    • Et que devient notre céladon ? reprit la dame charmante à tous égard. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842, traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Amoureux, oui, un peu transi, même un peu céladon, mais fort peu habité par une humeur possessive. — (Richard Jorif, Le Burelain, éditions François Bourin, 1989, page 58)
  2. (Par extension) Couleur vert pâle légèrement grisé, tirant sur la couleur du saule ou de la feuille de pêcher.
  3. (Par extension) Porcelaine recouverte d’émail imitant le jade.
    • Des céladons chinois.
    • Les plus anciens céladons foncés sont appliqués sur une pâte brune ; les modernes, posés sur pâte blanche, sont pâles et très-translucides. Il y aurait intérêt à connaître la nature réelle de l’ancienne pâte, en d’autres termes, les pâtes anciennes des céladons et des craquelés sont-elles de la vraie porcelaine kaolinique, moins pure qu’une autre, ou contiennent-elles des éléments siliceux qui les rapprocheraient des grès ?
      Tout ce que l’on pourrait apprendre sur la nature des
      couvertes craquelantes serait nouveau.
      Le céladon empois est-il une couverte ordinaire colorée par le cobalt ? Il semble probable que cette couverte renferme un élément blanc semi-translucide qui lui donne son aspect nébuleux d’empois.
      — (Albert Jacquemart, « Note sur la fabrication de la porcelaine chinoise », in Gazette des beaux-arts, dix-septième année, deuxième période, tome douzième, 1875)
    • Fromentine a posé un lotus blanc au centre de la table dans un céladon plein d’eau. — (Paul Morand, L’Homme pressé, 1941)
  4. (Par extension) Abat-jour de cette porcelaine.
  5. (Entomologie) Synonyme de perlée (papillon).

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • céladon sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier